Rechercher

[TUTO] YOLO, FOMO… KEZAKO ? (2/3)

👋Bienvenue dans la suite du « tuto jargon » !
Après avoir détaillé la dernière fois tous les acronymes et abréviations que l’on peut trouver online à l’exception de ceux liés aux métiers digitaux (à retrouver ci-après), on s’attaque aujourd’hui à tous les termes plus ou moins franglais, utilisés pour décrire nos pratiques online, qu’elles soient récréatives, professionnelles ou les 2.

CONTENUS

Voici l’essentiel du vocabulaire relatif aux contenus, qu’ils soient écrits, audios ou vidéos. J’ai trouvé un bon nombre des occurrences sur cet article du blog du modérateur. Certains termes ont également été traités dans les podcasts de #BonjourPPC ; tu trouveras le lien vers l’épisode en cliquant dessus s’il est souligné.

>> Audio & vidéo

-Advergaming : ludopublicité
-Autotune : ajustement automatique d’intonation
binge watching (binge-viewing/marathon-viewing) : visionnage boulimique
-Clickbait : piège à clics (version française : putaclic 🤭)
-Cliffhanger : fin de série/film/épisode très ouvert pour créer un grand suspens
-Flashforward : saut en avant dans un film ou une série. Inverse du flashback.
-Reboot : redémarrage d’une série à succès. Sa signification peut empiéter sur celle du spin-off, du sequel ou encore du remake selon les cas.
-Crossover : rencontre entre deux séries qui partagent un même univers de fiction lors d’un épisode
-Drag & drop : glisser-déposer (un fichier dans un dossier en utilisant la souris)
-Emoji/émoticons : caractères typographiques qui « dessinent » un visage afin d’exprimer une émotion ou des lieux et objets pour préciser le propos
-Art ASCII : créer des symboles avec des caractères typographiques (antérieur aux émoticônes)
-Leet speak (langage de l’élite) : remplacer une ou plusieurs lettres d’un mot par des chiffres ou d’autres symboles approchant le graphisme des symboles d’origine.
-Mooc (massive open online cours) : formation à distance ouverte à une participation nombreuse
-Sensitivity reader : démineur éditorial
-Prequel : déclinaison qui précède l’œuvre, également appelée préquelle ou antépisode
-Préroll/midroll/postroll : message publicitaire en début/milieu/fin de vidéo
Podcast (baladodiffusion) : replay radio et audio natif reçus via RSS
-Screen : écran
-Scroller : faire défiler un contenu sur un écran
-Spin-off : déclinaison de série autour d’un de ses héros
-Spoil (to) : divulgâcher
Streaming : lecture d’un flux audio ou vidéo à mesure qu’il est diffusé
-Time-lapse, timelapse : hyper accéléré
-Mapping : fresque vidéo
-Widget : raccourci sur votre écran qui permet l’affichage de services et d’infos (calendrier, météo…)

J’ai découvert sur Légifrance qu’ont été publiés au JORF en mai dernier une vingtaine de termes, appartenant au vocabulaire de la culture et des médias , expliqués et quand cela s’avérait nécessaire, traduits. C’est une pratique fréquente ayant notamment pour objectif que les services et établissements publics de l’état puissent, au moins dans les textes officiels, parler un bon François !

Par exemple, en avril 2017, la Commission d’enrichissement de la langue française avait notamment entrepris de traduire un grand nombre de mots de l’univers des jeux vidéo. Voici les principaux extrait de l’article de byothe.fr.

>> Jeux/Gaming

-Casual game/gamer/gaming : jeu grand public / joueur occasionnel / pratique occasionnelle
-Hardcore gamer/gaming : « hyperjoueur » / pratique intensive (inverse du casual)
-Freemium : version gratuite mais limitée d’une appli que l’on débloque en payant (Premium)
-Alternate reality game (ARG) : jeu vidéo à réalité intégrée (JRI)
-Third person shooter (TPS) : jeu de tir en vue objective (JTO)
-First person shooter (FPS) : jeu de tir en vue subjective (JTS)
-Massively multiplayer online role playing game (MMORPG) : jeu de rôle en ligne multijoueur de masse (JRMM)

Si tu es à la recherche d’autres termes dans cette thématique de contenus, Méta media (équipes de France Télévisions au MediaLab de l’Information et à la direction technique du Numérique) a sorti le Dico des années streaming. Tu y trouveras très certainement les termes qu’il te manque.


TECH & MEDIAS

Avant de rentrer de plain-pied dans cette rubrique centrale, je dois te prévenir que j’ai choisi de beaucoup l’écrémer : chaque métier à son vocabulaire et si nous avions du aborder tout le jargon de tous les métiers du web, on écrivait une encyclopédie…
Et puis je me suis dit que ce n’est pas forcément de cela dont tu as besoin. Si tu cherches un des mots absents sur internet, tu n’auras aucune difficulté pour le trouver. Cependant, je peux me tromper et comme je te l’ai dit lors du premier volet, ce « tuto jargon » est évolutif, donc dis-moi s’il y a des termes que tu trouverais pertinent de rajouter 🙏

>> Vocabulaire IT (light)

-API : Application Programming Interface > pour « brancher » des logiciels et partager des données
-Open source : logiciels dont la licence respecte des critères de libre redistribution, d’accès au code source et de création de travaux dérivés
-BSOD : plantage complet du PC, c’est l’écran bleu, blue screen of death…
-Cache : Mémoire qui enregistre temporairement des copies de données provenant d’autres sources
-UX : User eXperience, l’expérience de l’utilisateur
-Responsive design : technologie permettant une adaptation des sites pour une consultation confortable sur des écrans de tailles très différentes
Flat design : style de design d’interface graphique caractérisé par son minimalisme
-GTM : Google Tag Manager, outil Google pour vos pages web et piloter les parcours utilisateurs
RGPD : Règlement (européen) général sur la protection des données
-IHM : Interface Homme Machine – moyens mis en œuvre pour communiquer avec les machines
-IoT : Internet of Things, l’internet des objets qui communiquent via le réseau internet
-RPA (Robotic Process Automation) : faire effectuer des tâches normées répétitives par des robots
-OS (operating system): logiciel qui gère tous les programmes et fonctions (système d’exploitation)
-Draft : brouillon, ébauche
-Alice et Bob : noms systématiques donnés aux personnas utilisant l’outil pour l’expliciter
-Wireframe : maquette fonctionnelle
-Software : logiciel
-Freeware : gratuiciel, logiciel distribué gratuitement
-Shareware : partagiciel ou contribuciel
Backdoor : porte dérobée dans un logiciel inconnue de l’utilisateur légitime
Pebcak (problem exists between chair and keyboard) : problème d’origine humaine ! Peut également s’abréger PICNIC pour « Problem In Chair Not In Computer »

>> Wording de la stratégie online

Les mots du business, du marketing et de la tech sont nombreux et on aurait fortement rallongé ce tuto jargon en les insérant. C’est pourquoi je t’invite à aller au cas par cas sur definitions-marketing.com pour retrouver ceux qui te manque. Par ailleurs, le Blog du Modérateur a sorti un super glossaire de 100 termes marketing indispensables.
 L’ADN propose aussi un petit lexique des mots de la tech. Disruption (rupture), pivot (changement de direction) et autres dogfooding (utilisation de ses propres outils) y sont plus amplement expliqués.

>> Vocabulaire métiers

Parenthèse sur les métiers, très souvent composés d’acronymes. Voici les principaux échelons hiérarchiques ainsi que ceux très liés au numérique :

-CEO : Chief Executive Officer ou Directeur Général
-CDO : Chief Digital Officer ou directeur de la transformation digitale / Chief Data Officer ou directeur de la stratégie, de la gouvernance et des usages des données dans l’entreprise
-CIO : Chief Information Officer. Le directeur informatique (DSI en français)
-CHO : Chief Happiness Officer – responsable du bonheur dans l’entreprise
CMO : Chief Marketing Officer ou directeur marketing
CM : community manager
-SMM : social media manager : son chef
-Digital Evangelist : en charge du développement de la culture digitale au sein d’une entreprise
Reverse mentoring : formation des dirigeants au digital par les jeunes salariés

>> Langages informatiques

Il existe un très grand nombre de langages que nous n’allons pas développer ici, ni même tous les nommer. Voici juste les principaux langages si tu croises leurs noms :

-HTML (dernière version HTML5) : permet d’écrire de l’hypertexte pour représenter les pages web
-Python, le plus facile : pour développer des sites web, jeux vidéo, logiciels, interfaces
-Java, le plus connu : pour créer et faire fonctionner des applications pour ordinateurs
-C, l’un des plus vieux : pour développer des logiciels sur diverses plateformes (latin du web !)
-C++, complexe : pour développer des logiciels, des systèmes d’exploitation, des jeux vidéos et des moteurs de recherche. On dit qu’il est orienté objet et comble les lacunes de C
-JavaScript, très demandé : langage de script côté client, intégré dans le HTML
-C#, puissant et flexible : permet de « tout » faire, logiciels et applications divers
-Ruby, à usage général : pour les interfaces graphiques et le développement web, sites et applis
-PHP, facile mais lent : langage de script côté serveur utilisé pour le développement web, mais également comme langage de programmation d’usage général
-Objective-C : langage principal d’Apple pour OS X et i OS
-Go : langage de Google
Tu peux retrouver ici le portrait détaillé mais pas trop complexe des langages ci-dessus dans l’article de Elza Moreira de Genie.inc. dont je me suis inspirée pour faire ce résumé.

>>Publicité online et référencement

Voici les principaux acronymes utilisés pour parler de la visibilité en ligne, sur internet et les réseaux sociaux, selon qu’elle est payante ou non.

-SEO (Search Engine Optimisation) : optimisation de site (référencement naturel)
-RTB (Real Time Bidding) : enchère en temps réel ; 90% de la publicité achetée en ligne l’est de manière automatisée. On parle de programmatique (au masculin)
-SEA (Search Engine Advertising) : référencement payant (annonce dans les moteurs de recherche)
-SEM (Search Engine Marketing) : SEO+SEA
-SMO (Social Media Optimisation) : optimisation des profils et contenus sur les réseaux sociaux
-SMA (Social Media Advertising) : publicité sur les réseaux sociaux (boost/sponsorisé)
-SMM (Social Media Marketing) : SMO + SMA

>> Achat de la publicité – les principales possibilités (pour résumer, selon quel critère on paye)

-CPC : Coût par Clic (l’annonceur paye dès que tu cliques sur son lien/sa pub)
-CPM : Coût pour Mille (prix pour 1000 affichages que l’on appelle des impressions)
-CPL : Coût Par Lead (cout par prospect acquis / par formulaire de prospect rempli)
-CPA : Coût par Action (cout par action)
Dans les deux premiers cas, on paye à la visibilité, dans les deux suivants à la performance

Si tu veux en savoir plus sur les objectifs, avantages et inconvénients de chaque choix, voici un article de digital insiders qui détaille bien chacun et un autre de 1mn30 qui rentre dans la pratique.

Et pour toutes tes recherches plus spécifiques liées à la communication, au marketing, au médias…va sur definitions-marketing.com, véritable encyclopédie illustrée de près de 9000 termes techniques, fréquemment remis à jour par des pros.

Voilà pour le condensé du jargon de la tech et des médias. La prochaine fois, dans la troisième et dernière partie de ce tuto, nous aborderons le jargon de tes pratiques digitales, pratiquées voire nées en ligne, des expressions, des tendances à venir et aussi de l’argot pour s’e-enjailler ! À dans 15 jours 👋😉

Alice

@Crédits image pour les 3 tutos : Alexas_Fotos, andreas160578, isuru prabath et Gerd Altmann de Pixabay et de Needpix

Proposé par
Alice Desjardins

Consultante marketing / Dir. MarCom associée / Chargée de cours

Depuis 2013, je suis chez MOUAH et propose du conseil marketing aux entreprises et du « coaching digital » à leurs équipes dirigeantes. En parallèle, je participe à la belle aventure de l’ESS boost your trip, donne des cours de communication à AMOS et suis membre de plusieurs associations, ainsi que de cette jolie room.

Au plaisir d'échanger ツ

Laisser un commentaire

A lire dans cette thématique

La Playlist du DJ

C’est à lire

La newsletter

%d blogueurs aiment cette page :