Rechercher

Le cosy web, cozy web ou cozy net en anglais, vous connaissez ? Vous le pratiquez déjà ? Vous l’appréciez ?

On reprend depuis le début.

On nous avait vendu un internet merveilleux, un internet pour tous, un internet avec de nombreuses qualités. Si l’idée de départ était belle, il faut bien l’avouer, la nature humaine, la soif de puissance de certains, les appétits de puissance et de gloire ont un peu mis à mal la belle promesse. Non pas que ce web grand public ne nous propose pas de belles choses, de belles aventures, de beaux moyens pour progresser, se cultiver, ou faire de belles rencontres. Non ce web là, s’il a de belles qualités posséde aussi de nombreux défauts pour certains. C’est un web marchand, le web de la publicité intrusive, de la data utilisée pour vous cibler, de l’espionnage du moindre de vos clics.

C’est un web souvent gratuit où vous êtes le produit comme on le dit souvent, mais surtout un web où vous êtes le plus souvent l’ouvrier non rémunéré qui poste du contenu et qui, parfois sans s’en douter même, nourrit certains géants du web à l’aide de like, de love, de partages et autres données parfois très personnelles.

Ce web là, peut être aussi un peu plus sombre. Dans ce web plus sombre sévissent des personnes pas toujours très honnêtes, mais aussi des trolls, des coups de gueules, des fausses nouvelles (vous savez les infox) et parfois des torrents de haine, d’insultes, d’invectives…

A l’autre bout du spectre du web public, on trouve le dark web. Un web caché, un web où la justice n’a pas de place, où les pirates se délectent, les chasseurs de primes et les tueurs à gages font florès parait-il.

Les 4 cadrans de l’univers de l’internet étendu selon Breaking Smart

Entre les trois, à côté des trois, une oasis : Le Cosy web.

Le cozy web, c’est un web paisible, conversationnel, sans trolls, sans publicité, sans espionnage. Un web plus conversationnel, un web où le personal branding ne se déclame pas mais se construit par le partage réel de savoir et savoir-faire. Un web de l’ombre où l’égo n’a pas sa place. Un web à l’abri des regards indiscrets. Un web où les vrais communautés se forgent, s’entraident, grandissent ensemble.

Le Cosy web, c’est un peu comme une terrasse de café sur une place ombragée. Une terrasse de café où votre voisin vous dit bonjour. Où votre voisine entame une conversation positive, ouverte, constructive, plaisante. Dans le Cosy web, il n’y a pas de panneaux publicitaires, il n’y a pas d’invectives, il y a juste une formidable envie de tous d’être positif, de partager, de co-créer, d’entraider, de grandir tous ensemble.

Dans le Cosy web, on y vient pour échanger, débattre, s’entraider, pour donner d’abord et pas pour prendre. Et ça, ça change tout.

Ce web là se pratique par exemple sur Slack, sur Snapchat, sur Discord, sur WhatsApp. C’est le web communautaire où ce qui se passe à l’intérieur reste à l’intérieur. Un web où la parole est libre, plus proche, plus juste peut-être.

Source Maggie Appleton

Vous y voyez plus clair maintenant ? Nous aussi. L’illumination nous est venu en testant Discord à plus de 300 personnes en mode learning expedition.

Avouez-le, ça fait du bien de trouver des havres de paix à l’abri de ces autoroutes de l’information que sont devenus les réseaux dits sociaux que certains appellent même les réseaux (a)sociaux.

Si ça vous dit de pratiquer le cozy web et de rejoindre le Discord de la communauté, rendez-vous ici https://discord.gg/nGsejwX

Liens vers les références citées : 

Le style Cosy selon Wikipedia https://fr.wikipedia.org/wiki/Style_cosy
Le cozy web selon Maggie Appleton https://twitter.com/Mappletons/status/1255221220263563269
The Extended Internet Universe https://breakingsmart.substack.com/p/the-extended-internet-universe
The Dark Forest Theory of the Internet https://onezero.medium.com/the-dark-forest-theory-of-the-internet-7dc3e68a7cb1
Notion is the living room of the « cozyweb » https://www.nickdewilde.com/notion-is-the-living-room-of-the-cozyweb/

Les réactions suite au tweet d’avant émission https://twitter.com/PPC/status/1265161111302701056

Illustration Philippe-Élie Kassabi

Envie de converser en mode Cozy Web avec toute la rédac’room et la formidable communauté bienveillante de plus de 400 personnes qui ont rejoint #BonjourPPC Le Digital pour tous ? On vous accueille ici avec grand plaisir.

Proposé par
PPC

Digital Evangelist, explorateur numérique né à l’ère du web 2.0, des blogs et YouTube, je suis spécialiste du live, anchorman de conférences, interviewer et podcasteur.

Entouré de cette merveilleuse Rédac'room, j'ai la joie d'animer en direct à 7h35 du mat sur Twitter #BonjourPPC, le podcast du Digital pour tous disponible ici sur Apple, Google, Spotify et Deezer.

Laisser un commentaire

A lire dans cette thématique

La Playlist du DJ

C’est à lire

%d blogueurs aiment cette page :