Rechercher

Les solutions de live streaming et leurs usages 2/3

Suite de notre série de 3 articles sur le Live Streaming, centré sur les solutions disponibles sur ce joyeux domaine.

Si tu n’as pas encore lu le 1er article, il se trouve ici

Des solutions, des pelles et des pioches, il y en a beaucoup et chaque jour un peu plus. Celles que j’utilise, je les ai identifiées en écoutant notamment mes influenceurs préférés, @PPC, @damiendouani, @BenoitDescary @JFJagle et leurs comparses lors de leurs émissions sur le domaine où vous partagiez vos découvertes. Mais aussi en suivant des chaines Twitch,Facebook live pendant le confinement, et comme toujours en étant curieux de tout, en cherchant à connaître l’envers du décor, en interrogeant, en testant et en apprenant.

Ces solutions sont un mix de solutions matérielles et solutions logicielles.

Focus Matériel

Il vous faudra bien sur prendre soin de votre image avec une webcam propre ou un smartphone propre aussi, pas de doigts gras sur la caméra. Suivant votre sujet, pas de besoin absolu de faire la course à la résolution, au Full HD ou au 4K, car cela sollicite aussi votre ordinateur et bande passante plus ou moins intensément.

Il vous faudra prendre très grand soin du son, une vidéo excellente et un son désagréable, c’est le carton rouge assuré. Choisir son micro avec soin, le tester, et veiller à ce qu’il soit adapté au programme, micro cravate, micro de table, unidirectionnel, omnidirectionnel, avec ou sans fil, on y revient dans le 3eme billet. En extérieur on excusera les bruits de la ville, qui au contraire participent à l’immersion, pour autant qu’on entende pas qu’eux, là aussi le choix du micro ou des oreillettes est important.

Pour éviter les larsens, des écouteurs sont recommandés, surtout si votre live fait intervenir plusieurs personnes distantes, car les latences sur le réseau viennent très vite créer des échos désagréables pour l’audience. 

Penser aussi à votre décor avant le direct. Éviter les lumières parasites, la surexposition avec la fenêtre plein soleil derrière vous, le linge qui sèche. Youtube donne plein d’exemples et de nombreux youtubers partagent leurs setups. On rajoute quelques lumières LED de couleurs derrière soi, quelques objets iconiques, … On peut aussi s’inspirer du setup du #BrownBagLunchLive, ce direct hebdomadaire à retrouver tous les lundis midi sur Linked In et sur les pages de ce site.

Vous pouvez bien sûr capter l’image avec la webcam de votre ordinateur, mais pour une meilleure qualité, certains connectent leurs appareil réflex pour l’utiliser en source vidéo. 

Elgato propose ainsi une clé transformant le signal HDMI de tout device en entrée USB reconnue comme une webcam. C’est leur Cam Link 4K qui n’est pas plus grosse qu’une clé USB. Cela permet notamment de proposer de la profondeur de champ naturelle sans artifice logiciel, ce joli effet flouté derrière le speaker, et d’avoir un piqué d’image, une netteté irréprochable, un contrôle de l’exposition plus complet.

Solutions logicielles

Côté logiciel, on retrouve des solutions à installer sur son ordinateur ou son téléphone, et des solutions dans le cloud à utiliser via son navigateur. On ne parle pas ici d’upload de vidéo MP4, mais bien de création de flux stream et le protocole de référence est le RTMP. Ces solutions peuvent être regroupées en 4 catégories.

  1. Les applications proposée par les réseaux sociaux 
  2. Celles destinées aux plateformes de Gaming.
  3. Des solutions tournées vers la réalisation et multi destinations
  4. Enfin, les logiciels qui se font passer pour la webcam et l’enrichissent

Les applications natives des réseaux sociaux (FB live, Insta live, youtube…). Elles sont souvent limité dans le choix de la réalisation. Dès qu’on veut avoir plusieurs interlocuteurs en même temps qui partagent leur présentation, on est vite coincés. Quelques interactions proposées en plus des commentaires, comme du live polling, des enquêtes simples en direct.

Les plateformes de gaming rassemblent de plus en plus de livestreams et pas uniquement du Gaming. Des concerts privés et interactifs jusqu’à des rencontres menées par des journalistes avec des politiques. Samuel Etienne s’y est exercé pendant de longues semaines en mode découverte de la plateforme, créant le buzz et l’attrait grand public vers cette plateforme. Un peu plus compliquées de prime abord à maîtriser, et un public moins mainstream peut être. Il y aura aussi un langage à apprendre, des usages à découvrir. 

Et l’on aura besoin d’installer des applications sur son poste : OBS, StreamLabs, XSplit. A noter que ces applications permettent aussi de se connecter aux réseaux sociaux plus généralistes. En entreprise peuvent se poser des contraintes d’accès aux réseaux et firewalls.

La 3ème catégorie de logiciels, ce sont les solutions de live streaming tournées vers la réalisation.

Ce sont des solutions multiformes, de vrais couteaux suisses du livestream. J’utilise pour ma part l’une d’entre elles qui s’appelle StreamYard depuis plus d’un an pour tous mes lives internes et externes. Cette solution dispose d’une version gratuite totalement fonctionnelle et profite d’une sympathique communauté d’utilisateurs livestreamers qui échangent leurs astuces sur Facebook. Il y a aussi Restream, et Switcher Studio pour ne citer qu’elles.

Ces solutions sont souvent simples à utiliser, mais elles font de suite la différence par rapport aux solutions standards des réseaux sociaux. On est en même temps réalisateur multicaméras, modérateur, présentateur. On prépare son infodécor, ses couleurs, ses logos, ses bannières, ses vidéos d’intro et de sortie, puis place au direct. On peut diffuser vers plusieurs plateformes en même temps : Youtube, Facebook, Linked In, RTMP, …

S’y rajoutent des solutions qui permettent d’apporter plus  d’interactivité avec l’audience pour aller plus loin que le simple chat. J’utilise ainsi la solution online “Live Reacting” pour organiser des quizz en direct avec toute l’audience, avec tableau des vainqueurs en direct, mais aussi Mentimeter pour recueillir des votes et réactions, faire des nuages de mots pendant les séminaires, là ou on collait des post its sur les murs de la conférence par le passé. Les plates formes Facebook, Twitch, proposent aussi des solutions de live voting.

On constate aussi que des offres online se développent pour monétiser les livestreams, tels ces fameuses leçons de yoga ou de cuisine en ligne, les contenus exclusifs. Je pense notamment à la startup française Lemon qui permet de rémunérer un direct à la minute. Mais aussi des offres pour accompagner les Livestreams Shopping tels Spokee.

Enfin les logiciels qui se font passer pour la webcam et l’enrichissent. Parmi les solutions que j’ai testé, je retiens Manycam, OBS webcam ou Snap Camera. Une fois installées, elles apparaissent dans son application comme une webcam supplémentaire, et permettent quelques pistes créatives supplémentaires. Création d’un avatar, recadrage dans l’image, incrustations de textes, fondus… Ça marche même avec Teams ou Zoom, à vous de jouer pour votre prochain webcast avec vos collègues pour y apparaître déguisé en fraise ou en schtroumpf. Envoyez nous vos captures d’écran !

Et pour être complet côté solutions, si on ne veut pas s’embêter avec la technique, les services clés en main ne manquent pas pour venir accompagner vos évènements internes et externes, organiser un live multicam, des effets de transition, soigner le son, coacher les intervenants. Les équipes des agences audiovisuelles et événementielles ont aussi largement étoffé leurs services pendant de la crise Covid pour proposer des solutions clés en main que ce soit en distanciel ou en présentiel.

La partie 3 de cet article sur le live-streaming est à retrouver ici


logo Discord

Envie de converser en mode Cozy Web avec toute la rédac’room et la formidable communauté bienveillante de plus de 600 personnes qui ont rejoint #BonjourPPC Le Digital pour tous ?
On vous accueille ici avec grand plaisir.



vignette podcast bonjourPPC

Tu cours après le temps ?
Si ça te dit de te joindre à nous et recevoir la newsletter hebdo te permettant d’apprendre plein de choses et de ne pas rater le train du digital, il te suffit de t’inscrire ici

Proposé par
Lionel Chenet

J’ai à cœur d’accompagner la transformation des entreprises à l’écoute des utilisateurs finaux, de partager ma passion du digital en démocratisant les aspects technologiques. Je suis en veille permanente des nouvelles tendances digitales, pour mieux répondre aux défis de mes partenaires.

Joyeux Chief #Workplace Officer @workplacefromFB - Heureux Papa
Comité édito #deLaRoom #BonjourPPC

Joindre la discussion

2 commentaires

A lire dans cette thématique

Les trophées du digital pour tous

Avec la rédac, on a décidé de créer les trophées du site ledigitalpourtous.fr et on t’explique tout ici sur ce lien Notion. Photo...

illustration des lettres LSF effectué par main de robot style Terminator

La LSF et le digital

La LSF est la langue des signes française. Une langue à part entière reconnue en France en 2005. La LSF et le digital, c'est tout...

La Playlist du DJ

La newsletter