Rechercher

Le marché des platesformes de freelances

Le marché des travailleurs en freelance est une tendance de fond qui progresse en France et en Europe.

Les arguments en faveur de ce nouveau mode de travail sont nombreux : volonté de trouver un équilibre vie perso/vie pro, manque d’épanouissement dans le travail salarié, reconversion professionnelle, développement de talents originaux, etc.

On comptait en 2020, plus de 3 millions de freelances en France (ils sont 33 millions en Europe).

Le revenu mensuel moyen est de 470€ toute plateforme confondue.

Tous les secteurs sont concernés et principalement les secteurs liés au digital, où un simple ordinateur portable et une connexion internet permet d’offrir ses services à des milliers d’entreprises.

Quand on est freelance, quelles sont les raisons de s’inscrire sur ces platesformes ?


– La sécurité : la plateforme joue un rôle de tiers de confiance entre le freelance et le client en cas de litige
– La garantie d’être payé en temps et en heure
– Un gain de temps sur la recherche de mission
– La mise à disposition d’outils pour faciliter les échanges et les propositions de devis.

Voici un tour d’horizon des principales plateformes dédiées aux freelances, généralistes ou hyper spécialisées.
Il en existe plus d’une cinquantaine de plateformes qui fonctionnent de manières différentes.

Il est difficile de s’y retrouver et l’équipe du ‘Digital Pour Tous » a décidé de vous aider à faire le choix de la plateforme qui vous correspond le mieux.

Quels sont les 3 types de plateforme ?


1/ Les plateformes basées sur un profil
2/ Les plateformes basées sur des offres de service
3/ les plateformes basées sur des propositions de missions

Toutes ces plateformes ont en commun la mise en relation entre des compétences précises et des besoins de réalisation de projets.

La principale plateforme généraliste en France est Malt, basée sur un profil que l’on remplit avec ses compétences et sur un TJM (Tarif journalier Moyen).
Plus le profil est complet et optimisé, plus vous aurez des chances d’obtenir des missions.
177 000 freelances sont présents sur Malt et le TJM est autour de 400€.
C’est donc une plateforme dédiée principalement aux professionnels avec des prestations relativement pointues.
La rémunération par la plateforme est de 10% des prestations proposées.

Sur le même modèle que Malt, vous avez Crème de la Crème, autrefois réservé aux étudiants des grandes écoles, elle se veut élitiste et très qualitative. Sur celle-ci les entreprises déposent un brief et 5 candidatures de freelances sont acceptées.
La commission prélevée est de 15% HT des missions.

Plus ancienne, créée en 2009, la plateforme 404works est totalement gratuite pour les freelances, car c’est les entreprises qui payent une commission sur les achats de prestations.
Avec un abonnement de 10€ par mois votre profil peut être mis en avant pour répondre de manière privilégiée aux annonces postées par les entreprises.

La seconde plateforme en France est 5euros.com qui est basée sur le mêm modèle économique de Fiverr avec des offres de microservices. Les prestations commencent à 5 euros, mais en fonction de vos prestations et de votre expérience vous pouvez augmenter vos revenus via des options.
Le panier moyen est d’environ 45 euros sur la plateforme qui se destine principalement à ceux qui veulent se lancer.
Le point positif est que la plateforme rémunère très bien ses freelances avec une commission de seulement 1€ avec un abonnement à 10€ par mois.

Dans le même esprit que 5euros.com et donc fiverr, vous avez la plateforme Kang, créée en 2012, qui est dédiée aux créateurs : graphistes, designers, monteurs vidéo, musiciens, etc.
Via cette plateforme, il est même possible d’avoir recours aux services d’avocats spécialisés en droit civil, droit du travail ou droit immobilier.

Proposant une approche un peu différente, la plateforme Airjob propose des offres de missions courtes. Elle s’adresse aux consultants déjà en place qui disposent d’une bonne expérience professionnelle.

La 4e plate-forme en France est freelance.com qui comprend une communauté de 370 000 consultants.
Basée sur le principe d’une réponse précise aux besoins des entreprises. Si votre profil en ligne correspond à celui recherché, les entreprises vous contactent.
C’est une bonne alternative à un site web pour présenter vos services.
En fonction de votre profil, des missions vous sont proposées régulièrement. À vous, ensuite, d’y répondre pour décrocher la mission.

Plus récemment, une nouvelle plateforme du nom de Joberr est arrivée sur le marché français avec la particularité de proposer un bon compromis : pas d’abonnement payant, des commissions variables selon votre niveau d’expérience, des microjobs sous forme de forfaits avec options et un accompagnement personnalisé pour vous lancer sur la plateforme.

Quelques plateformes spécialisées

Avec une communauté de 242 000 freelances, la plateforme codeur.com est la 3e en France.
Elle s’adresse principalement aux développeurs informatiques, aux graphistes et aux consultants en web martketing.
Contrairement aux autres platesformes, il est obligatoire d’avoir un abonnement payant à 29€ HT par mois pour répondre aux offres des clients.
Une commission de 4% est aussi prélevée au prestataire sur chaque mission.

Plus spécialisée, la plateforme Staffman permet trouver des profils d’ingénieurs dans un temps record pour des missions ponctuelles.
La plateforme est orienté vers des spécialités de haut niveau : IA, Big Data, machine learning, aéronautique, etc.
Ici, aucune commission ou abonnement, c’est les entreprises qui payent les services des freelances recrutés.

Plus originale et innovante, la plateforme Skillvalue propose une démarche plus ludique à travers des tests de compétence, des jeux et même des compétitions.
C’est une plateforme vivante qui propose des petites formations, des meet-up et des lives.
La plateforme vous prend par la main et vous accompagne pour fixer votre taux horaire et réussir vos missions.

Dédiée aux traducteurs, la plateforme TextMaster, permet aux débutants ou traducteurs confirmés de proposer leurs services.
La rémunération se fait au mot et à la qualité de votre travail.
de 8 centimes par mot jusqu’à 16 centimes pour les experts.

Pour les rédacteurs web, la plateforme Textbroker permet d’externaliser la production de contenus pour la rédaction de fiches produits ou d’articles de blog.
Là encore, la rémunération est en fonction de la qualité du travail fourni.
À l’inscription sur la plateforme, un test vous est proposé pour évaluer votre niveau d’écriture.
Votre rémunération pourra varier de 0,80€ à 1,60€ le mot pour les experts de l’écriture.

Et pour aller plus loin et en anglais…

Les 4 principales plateformes mondiales


Fiverr fondée en 2010 qui est le leader du secteur et plus active en France depuis le printemps 2020.
Guru qui ressemble plus à un job board pour freelances s’est fait une place dans le secteur de la programmation informatique. Son originalité réside dans son système de facturation à l’heure, au forfait ou sous forme de rendez-vous.
Freelancer qui se positionne en plateforme de recrutement de freelances avec des missions pouvant aller jusqu’à 10 000$ pour des missions longues de 6 mois ou plus.
Upwork présent dans 180 pays couvre tous les domaines. Ses points forts : une bonne application mobile, des commissions variables de 5% à 20% et une interface simple d’utilisation.

Vous êtes utilisateur de l’une de ces plateformes ou vous voulez nous faire part d’une nouvelle plateforme ?
Dites-le nous dans les commentaires.

Sources :
https://fr.statista.com/themes/6975/les-freelances-en-france/
https://prium-portage.com/missions-freelance/plateforme-freelance/


logo Discord

Envie de converser en mode Cozy Web avec toute la rédac’room et la formidable communauté bienveillante de plus de 600 personnes qui ont rejoint #BonjourPPC Le Digital pour tous ?
On vous accueille ici avec grand plaisir.



vignette podcast bonjourPPC

Tu cours après le temps ?
Si ça te dit de te joindre à nous et recevoir la newsletter hebdo te permettant d’apprendre plein de choses et de ne pas rater le train du digital, il te suffit de t’inscrire ici

Proposé par
Olivier Petit

#Digital Strategist for game changers

Organisateur d'événements. Animateur de conférences, keynotes et tables rondes. Coach/formateur leadership digital sur Linkedin et Twitter.

Tombé dans la marmite du numérique en 1985 avec le plan informatique pour tous. Toujours les mains dans le moteur du web (WordPress/Drupal) et intégration web (Photoshop,CSS,JS)

Mes 2 citations préférées :
"La folie, c'est de faire toujours la même chose et de s'attendre à un résultat différent." - Albert Einstein
« Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends. » - Nelson Mandela

#innovation #sérendipité #humain

Joindre la discussion

1 commentaire
  • Une « plateforme » qui ne met pas à disposition les consultants freelance inscrit sur son site est-elle une plateforme ou une ESN de freelance ?

    Une plateforme comme Malt permet de choisir son freelance.
    Les sites comme Creme, Comet, … ne donnent pas accès aux freelances mais choisissent le freelance à la place du client.
    Le client doit se soumettre à son interlocuteur commercial pour recevoir une sélection faite par celui-ci.

    Quelle différence cela fait-il avec une ESN qui propose un freelance issu de son carnet ?

A lire dans cette thématique

Les trophées du digital pour tous

Avec la rédac, on a décidé de créer les trophées du site ledigitalpourtous.fr et on t’explique tout ici sur ce lien Notion. Photo...

La Playlist du DJ

La newsletter