L’importance du graphe social

Le « Graphe Social » (Social Graph) …mais de quoi parlons-nous ?

Dans le terme « Graphe Social » il y a le mot « Graphe ». Rassurez-vous nous n’allons pas nous lancer dans les mathématiques ! Dans le roman de Saint-Exupéry, le Petit Prince demande à l’aviateur de lui dessiner un mouton. Nous, nous n’allons pas dessiner un mouton mais un graphe !

Vous êtes prêt ? alors allons-y !

Prenons une feuille de papier, un stylo et dessinons ensemble un graphe. Nous choisissons quelques emplacements sur notre feuille en les marquant par de petits cercles. 5 petits cercles, et nous ajoutons des liaisons entre les emplacements, normalement au nombre de 7, nous relions chaque petit cercle par un trait. Les petits cercles sont appelés des sommets, nous avons 5 sommets dans notre cas, alors que les liaisons sont appelées des arêtes, là nous devrions avoir 7 arêtes…si c’est pas le cas vous avez un problème !…regardez l’illustration ci-dessous :

Voilà nous venons de créer un graphe !

Alors à quoi sert un graphe ?

En informatique c’est un algorithme pour résoudre des problèmes de réseau : réseau social, réseau informatique, réseau de télécommunications mais aussi dans bien d’autres domaine par exemple le transport, la génétique, etc … L’Internet par exemple c’est un graphe !…un gigantesque graphe de pages hypertextes.

Mais revenons à nos moutons … non à notre Graphe Social (Social Graph)

Vous connaissez la Règle des 150 ? Les 6 degrés de séparation ?

La Règle des 150 : selon l’anthropologue britannique Robin Dunbar, un être humain peut entretenir une relation humaine stable avec au plus 148 personnes, un nombre généralement arrondi à 150. La « règle de 150 », aussi appelée « nombre de Dunbar » limite la taille d’un réseau social. Si le groupe est plus nombreux, la relation de confiance s’en trouve affectée.

Le 6 degrés de séparation

L’expression des « Six degrés de séparation » aussi appelée « théorie des six poignées de mains » que nous devons au journaliste Hongrois Frigyes Karinthy et reprise par le Psychologie Stanley Milgram.

Mais de quoi s’agit-il ? en moyenne, il n’y a que six intermédiaires entre deux êtres humains sur terre. 

Imaginez maintenant 2 graphes, l’un à l’intérieur de l’autre, 2 graphes non connectés…

puis vous interconnectez les deux graphes, un nouvel univers s’ouvre à vous !… De nouvelles connections vont naître !… 

C’est ça la magie du graphe !

Et si le succès de Facebook c’était son Graphe Social (Social Graph) ?

En 2007 le jeune Mark Zuckberg le fondateur de Facebook déclarait « La recette de Facebook c’est le graphe social ». Lors d’une conférence Techcrunch le même Mark Zuckberg a précisé son approche du graphe : « C’est l’ensemble des relations de toutes les personnes dans le monde. Le graphe social : il y en a un seul et il comprend tout le monde. Personne ne le possède. Ce que nous essayons de faire c’est de le modeler, le modéliser, de représenter exactement le monde réel en en dressant la carte (to mirror the real world by mapping it out). »

Un journaliste du Monde de l’époque le traduisait ainsi :  « Le Graphe social désigne le réseau de connexions et de relations entre les gens sur Facebook, qui permet la diffusion et le filtrage efficaces de l’information ».

Dans le cadre du Réseau Social de Facebook l’objectif était très simple : c’est de voir l’ensemble des relations de toutes les personnes dans le monde.

Bien-sûr Il y a d’autres Réseaux Sociaux qui utilisent le Graphe Social aujourd’hui mais Mark Zuckberg est certainement un des premiers à avoir introduit cette notion de graphe dans son réseau social.

TLDR : Pour résumer, le Graph Social (Social Graph) est composé d’objets (personnes, photos, pages, vidéos, etc…) et du lien qui les unit (amitié, Like, etc …).

Voilà vous savez tout sur le Graphe, le Graphe Social ! Bien-sûr que non ! Il y a encore beaucoup à apprendre !

Et sous de capot ça ressemble à quoi ?

Le Social Graph de Facebook est une énorme base de données accessible par une API, le « Graph API ».

L’exemple ci-dessus d’objet dans le Graph Facebook :

{
« id »:  « 000000000 »,
« Name »:  « Patrick-le-Geek »,
« first_name »:  « le-Geek »
« last_name »:  « Patrick »,
« gender »:  « male »,
« locale »:  « fr_FR »
}

Massiot Geek

@Massiot

Attention ⚠️  

GEEK en veille…reboot…#Digitagile, Member of the #BonjourPPC podcast team #delaroom

Liens vers les références citées : 

Définition selon Wikipédia https://en.wikipedia.org/wiki/Social_graph 
Graph social : Définition https://www.1min30.com/dictionnaire-du-web/graph-social-definition
Graph Social Facebook https://www.definitions-marketing.com/definition/graph-social-facebook/
Théorie des graphes https://fr.wikipedia.org/wiki/Théorie_des_graphes  
A quoi sert votre graphe social ? https://fredcavazza.net/2011/03/07/a-quoi-sert-votre-graphe-social/ Comprendre le social graph pour réussir sur internet https://blog.neocamino.com/comprendre-le-social-graph-pour-reussir-sur-internet/ 
Comprendre le graphe social http://www.internetactu.net/2007/09/28/comprendre-le-graphe-social/ 

Les réactions suite au tweet d’avant émission https://twitter.com/ppc/status/1265885720369037315

Illustration Philippe-Élie Kassabi

L’accessibilité pour tous

L’importance de l’accessibilité numérique

Si le sujet du jour n’est pas vraiment un sujet digital mais plutôt un sujet de social tech, on reste quand même dans le numérique.

L’accessibilité savez-vous ce que c’est ? La définition du mot accessibilité c’est «la possibilité d’avoir accès à quelque chose». D’après Wikipédia l’accessibilité serait même un terme initialement relatif au monde du handicap. L’accessibilité concerne pourtant beaucoup plus de monde. En comptant aussi les personnes âgées, les enfants et les victimes de l’illectronisme, on estime que 20 % de la population mondiale soit 23 % de la population française est concernée.

Lire la suite

L’accélération digitale des mairies

Mairie : Liberté-égalité-fraternité Digitalité

La Covid-19, puisque oui, il en est ainsi, nous devons féminiser le terme car c’est UNE maladie, la Covid-19 donc, est venue bouleverser nos vies en ce début d’année 2020. Notre vie personnelle, notre vie professionnelle mais aussi la vie de nos institutions. Et si l’est une institution qui concerne et rassemble chacun d’entre nous, chacun des 66 millions d’habitants de ce pays qu’est la France, c’est bien la mairie de la commune dans laquelle nous vivons. 

Lire la suite

Les jeux de société sans écran

Jeux de société vs. gamers et e-sport

Ça peut paraître bizarre, comme sujet, pour un collectif qui lutte contre l’illectronisme, les jeux de société sans écran. Mais c’est l’épisode 421, alors on trouvait ça de circonstance…

Le confinement nous avait permis d’aborder beaucoup de sujets liés à nos nouvelles pratiques domestiques, professionnelles, et familiales, mais pas encore celle-là, alors même que les ventes de jeux de société ont explosé : 83% de croissance par rapport à la semaine équivalente l’année précédente entre le 16 et le 22 mars, soit au démarrage du confinement, d’après une étude du cabinet NPD Group cité dans un article de BFM TV.

Lire la suite

[BEST OF] – Réussir ses vacances avec le digital

Réussir ses vacances avec le Digital

Aujourd’hui je vous propose d’écouter ou de réécouter une émission diffusée le 25 juin 2019 sur les vacances et le Digital.

Pour une diffusion du BestOf en plein déconfinement, en plein week-end prolongé de Mai, cela me paraissait approprié. Parce qu’on y pense tous, aux vacances, en ce moment, et qu’on n’est pas sûrs de ce qu’on pourra faire cet été.

Lire la suite

Big Boss is watching you

Le tracking managérial: Big Boss is watching you

Sous couvert d’améliorer la productivité des salariés,  ou mieux de faciliter la facturation au temps des clients, les entreprises, américaines en particulier, font appel à des logiciels et des pratiques de surveillance.

Si ces logiciels ne sont pas nouveaux, le télétravail a accéléré leur adoption et les sociétés qui prospèrent sur ce secteur sont nombreuses : ActivTrak, Time Doctor, Teramind, InterGuard, MobileSpy.

Pour résumer, tout est surveillable : vos conversations et vos sms sur votre mobile, les pages webs que vous visitez, les captures d’écrans automatiques, ou de votre webcam toutes les 3 minutes, car il vous est parfois demandé de laisser allumé micro et caméra pour simuler l’open space à distance… Votre activité hors ligne est également monitorée et  enfin vous êtes aussi géolocalisés. Même les pratiques des hackers sont utilisés au travers des fameux keyloggers : concrètement, l’enregistrement des saisies clavier.

Lire la suite