Rechercher

As-tu remarqué que dans notre monde tout devient micro ? A une époque où notre terrain de jeu est mondial et presque infini, on pense de plus en plus micro.

Le micro, kezako ?

JFK faisait des discours de politique d’une heure, Trump fait de la politique en 140 caractères. On écrivait des livres, aujourd’hui on publie des stories qui doivent impacter en 5 secondes. On fait appel à des micro voire des nano influenceurs. On remplace les journées de formation par du micro learning, on fait du micro-crédit. Avant on partait en vacances un mois une fois par an, maintenant on fait des micro vacances de 2 ou 3 jours, on regarde des micro vidéos sur les réseaux, on écoute des résumés de livres et des micro-séries. A l’hôpital on favorise les micro-interventions ambulatoires plutôt que les hospitalisations longues, et pour tenir le coup dans nos journées on fait des micro siestes ou des moments de micro évasion sur Instagram ou Facebook, et même l’amour est devenu micro. On fait des micro dragues sur Tinder pour gagner des micro-histoires d’une nuit ou deux. Avant on écrivait des lettres d’amour, aujourd’hui on écrit des micro messages en temps réel sur Whatsapp.

Le micro, ça cache quoi ? Qu’est ce qui est en jeu ?

Cela peut vous paraître anodin, voire une rhétorique amusante et conceptuelle ? Non, c’est bien plus profond que ça. C’est le signe d’une société qui a initié sa mutation. Car l’humain est en train de réaliser une prouesse. Il réduit presque tout en presque rien tout en augmentant sa valeur, à l’image des processeurs et de la célèbre loi de Moore. En réduisant tout on augmente la performance de nos vies. Ainsi notre connaissance, notre activité, nos passions, nos émotions, nos relations, notre santé sont multipliées avec un potentiel quasi infini. Une sorte de trou noir lumineux qui nous attire. Une  aspiration vers toujours plus de plus et qui transforme 3 éléments clés de notre humanité. 

– Notre connaissance, nos capacités intellectuelles et cognitives tendent aujourd’hui vers une sorte d’infini exponentiel

– Notre capacité d’action et d’impact sur nos vies et le monde est augmentée 

– Notre vision du monde et de nous-même face au monde est révolutionnée

Rien que ça ! D’où cela vient-il ? La faute à la génération baby boomer. Elle a été la première génération zapping. Celle du rasoir jetable, des mouchoirs jetables, des stylos jetables, des couches jetables, du tout jetable jusqu’à son conjoint. La première génération à généraliser le divorce, la mondialisation, la mini jupe le droit à l’avortement et la pilule contraceptive, et … le micro ordinateur puis internet. Ce sont nous, les 40/55 ans, génération née sous X qui avons repris l’élan de cette liberté. Du jetable au micro usage il n’y avait qu’un pas, boosté par internet et le temps réel que nos parents nous ont laissé et que nous avons optimisé. Nous le léguons à nos enfants, qui feront de même vers les suivants.

Le micro, pourquoi tout vouloir réduire ?

Pourquoi cette hystérie de tout réduire alors que nos vies s’allongent ? Le temps disponible augmente, et à l’aube du transhumanisme qui nous fera vivre 150 ans au moins, pourquoi tout réduire au micro ? Pourquoi mettre toujours plus dans un espace toujours plus grand ? Pourquoi remplir le toujours plus grand par du toujours plus petit. D’où vient cette soif de toujours plus qui n’en finira jamais ? Car oui ce n’est pas fini. Tout ce qui est encore grand aujourd’hui est le petit de demain. Regardez notre Terre qu’on qualifiait d’infinie il y a quelques siècles. Elle sera bientôt trop petite pour nous. A tel point qu’on pense déjà à coloniser la Lune, Mars et Titan. Notre Terre sera peut-être un jour une micro communauté. 

La vraie réponse tient dans la technologie et la virtualisation du monde. Parce que grâce à elle, tout est plus rapide et pour la première fois dans l’histoire de l’humanité nous avons la possibilité d’impacter le monde en une seule génération et donc de voir, non seulement le résultat de notre création, mais en plus de lancer l’étape d’après. Magique ! Nous nous approchons de l’homo Deus. Jamais ce n’est arrivé. Aujourd’hui nous avons la capacité de rendre concrète toute idée abstraite ou concept. Et cela devient nos quêtes. Quelle que soit notre vie, notre position dans la société et notre métier, on sait qu’on pourra faire toujours plus. Mais pour cela, il faut tout réduire, jusqu’au temps, pour en consommer le moins possible à chaque tâche, le paralléliser et augmenter nos chances. Nos chances de réussite de vie à long terme, ou nos chances de plaisir et d’épanouissement à court terme.

Oui le plaisir. Nous sommes dans un monde dans lequel l’émotion prend le dessus. C’est la soif d’émotion et la possibilité de les vivre qui nous pousse et nous poussera encore au toujours plus. Et on le sait, l’émotion ne fonctionne qu’au présent. Par exemple l’inscription « fumer tue » n’empêchera jamais un fumeur de prendre une Nième cigarette. Car il sait que l’impact sera : « dans longtemps » alors il s’en fiche. S’il était écrit « fumer une cigarette te tue dans 3 minutes » et que c’est vrai, il y réfléchirait un peu plus. C’est pareil pour nos vies. Ce qui était long à conquérir avant devient rapide à gagner. On cumule les conquêtes intellectuelles et émotionnelles chaque jour. Nos vies se remplissent de jouissances quotidiennes. Dans notre quête, nous sommes aidés par les professionnels du plaisir et de l’émotion. Les directions marketing qui réfléchissent chaque jour comment proposer plus de valeur plus vite et plus facilement qu’hier. En d’autres termes, nous faire jouir, plus souvent, plus vite et plus intensément. Pourquoi arrêter ?

Alors l’humain adapte son cerveau qui initie sa mutation et développe en quelques décennies des super pouvoirs. Notre cerveau devient multitâche, car pour supporter cet amoncellement de micro trucs, il faut switcher de l’un à l’autre toujours plus rapidement. Plus je switche et plus j’augmente mon propre potentiel intellectuel et émotionnel. Cet élan va continuer jusqu’à la mutation de notre société et de l’humain lui-même.

Et pour aller plus loin ?

Rappelez-vous, il y a à peine 30 ans on a fait une révolution en inventant les processeurs multitâches. Aujourd’hui c’est notre cerveau qui fait son auto-révolution vers le multitâche et le multipotentiel. Et demain il sera aidé par la technologie (médicale et électronique) pour aller vers toujours plus de super pouvoirs de concentration, d’apprentissage et d’émotions. Rendez-vous compte. On vit aujourd’hui en 10 ans bien plus qu’en une vie d’il y a un siècle. 

Oui le monde devient micro en taille et maxi en valeur, notre cortex et nos capacités cognitives initient une mutation. La société humaine initie sa mutation vers une autre humanité. Nos vies sont aujourd’hui multiples. Une partie virtuelle en temps réel et une partie « In Real Life » qui cherche elle aussi à tendre vers le temps réel. L’esprit et le corps humain s’alignent sur les performances de la machine. Voilà ce que signifie cette transformation du monde en « tout micro ».

Observez le micro et vous verrez l’avenir.

Photo by Michael Longmire on Unsplash

Envie de converser en mode Cozy Web avec toute la rédac’room et la formidable communauté bienveillante de plus de 500 personnes qui ont rejoint #BonjourPPC Le Digital pour tous ? On vous accueille ici avec grand plaisir.

Tu cours après le temps ? Si ça te dit de te joindre à nous et recevoir la newsletter hebdo te permettant d’apprendre plein de choses et de ne pas rater le train du digital, il te suffit de t’inscrire ici 👇🏻👇🏻

Conférencier / Auteur / Inventeur d’entreprises du 21ème siècle / CEO de Yoomonkeez

Laisser un commentaire

A lire dans cette thématique

Community Management Appreciation Day

Le Community Management en 2021

Lundi 25 janvier 2021, c’est le rendez-vous annuel que presque toutes celles et tous ceux qui exercent le métier de Community Management...

La Playlist du DJ

C’est à lire

La newsletter

%d blogueurs aiment cette page :