Rechercher

Et si les gens qui cherchent à tout prix à éviter l’échec passaient de manière certaine à côté du succès ? Et si ceux qui se plantent souvent, qui savent tirer les leçons de leurs expériences ratées pour aller de l’avant, améliorer et tenter encore, étaient au fil du temps, les plus aptes à rencontrer le succès ?

Qu’est ce que la culture de l’échec ? 

Selon Wikipedia, l’échec est une situation qui résulte d’une action n’ayant pas abouti au résultat escompté, dont l’objectif désiré ou prévu n’est pas atteint. La culture de l’échec est par contre un mode de pensée et d’action qui permet de vivre l’échec comme une somme d’expériences ratées qui permet de réussir.

Les enjeux de la culture de l’échec ?

Le principal enjeu ? Permettre la réussite et comme le disait Lao Tseu : “L’échec est le fondement de la réussite”. Pour réussir il faut savoir se planter.

Deuxième enjeu : faire sauter le driver « sois parfait », celui qui fait peser un poids énorme sur les épaules et annihile, sur le long terme, les chances de réussites. L’imperfection est une force, à toi de savoir t’en saisir.

Troisième enjeu ? Installer les conditions propres à une culture de l’échec avec de belles valeurs dans ton entreprise comme la bienveillance, le respect de l’autre et surtout de l’entraide. De l’entraide pour aider chacun à s’améliorer, à améliorer son geste, à améliorer son premier jet. 

Exemples et cas d’usages ?

Dans toutes les équipes qui pratiquent les méthodes agiles, la culture de l’échec est omniprésente permettant de mettre sur le marché des livrables successful. Et oui, les méthodes agiles basées sur les itérations et améliorations successives en fonction des retours des utilisateurs sont un terrain propre à une culture de l’échec, pour mieux réussir.

Chez Facebook, il existe des mantras, bien connus de tous ses salariés, qui se déclinent sous forme d’affiches et de cartes postales : Fail Harder, Échoue rapidement, Think Wrong, Pense de manière erronée. Inspirant, n’est-ce pas ?

Autre exemple : Tu te rappelles quand tu as appris à faire du vélo ? Au début, tu es tombé souvent. Tu as connu l’échec. Tu as appris à améliorer ton équilibre, puis tu es encore tombé. Encore un échec. Mais tu n’as pas lâché et tu as recommencé pour enfin réussir et savoir faire du vélo sans souci. Ce sont tes multiples échecs qui t’ont permis de réussir. Sans ces échecs le succés aurait été impossible.

Et pour aller plus loin et cultiver cette culture de l’échec ?

Je te livre quelques citations qui t’aideront, je l’espère du fond du cœur mais je peux me planter.

Il n’y a qu’une seule chose qui rend un rêve impossible à réaliser : la peur de l’échec.

Paulo Coelho

Un échec est un succès si on retient quelque chose.

Malcom Forbes

L’échec est un excellent enseignant et, si vous êtes ouvert, chaque erreur a une leçon à offrir.

Oprah Winfrey

Le succès est fait de 99% d’échecs.

Soichiro Honda

Alors, es-tu prêt à prendre des risques et à pratiquer la culture de l’échec pour réussir ?

Photo Facebook Campus

Tu cours après le temps ? Si ça te dit de te joindre à nous et recevoir la newsletter hebdo te permettant d’apprendre plein de choses et de ne pas rater le train du digital, il te suffit de t’inscrire ici 👇🏻👇🏻

Proposé par
PPC

Digital Evangelist, explorateur numérique né à l’ère du web 2.0, des blogs et YouTube, je suis spécialiste du live, anchorman de conférences, interviewer et podcasteur.

Entouré de cette merveilleuse Rédac'room, j'ai la joie d'animer en direct à 7h30 du mat sur Twitter #BonjourPPC, le podcast "Le digital pour tous" disponible sur Apple, Google, Spotify et Deezer.

Laisser un commentaire

A lire dans cette thématique

multi écrans de roblox

Le metaverse

Le 1er octobre dernier, The Economist publiait un article titré « The metaverse is coming« . Ça interpelle, non ? Le metaverse, c’est...

La Playlist du DJ

C’est à lire

La newsletter

%d blogueurs aiment cette page :