La culture digitale

La culture, ça se juge généralement au fait de savoir. La culture digitale, c’est l’acceptation d’un changement de paradigmes, de nouveaux champs des possibles permis à tous et toutes à condition unique de bien vouloir pouvoir s’en emparer. A la condition de tout faire pour saisir ce digital, ses codes, ses possibles….

Ah oui, j’ai dit Digital et pas numérique. Vous comprendrez la différence dans cet épisode et vous verrez que ce n’est pas qu’une histoire de soi-disant mauvaise traduction du mot numérique. Ceux qui se figent sur cela passent à côté de l’essentiel et n’ont,à mon sens, pour l’instant pas encore compris la culture digitale.

Bonne écoute de cet épisode.

Liens vers les articles cités lors de cet épisode :
⁃ Définition de la culture http://www.toupie.org/Dictionnaire/Culture.htm
⁃ Qu’est-ce que la culture digitale ? https://lejournaldeleco.fr/news_abonnes/quest-ce-que-la-culture-digitale/#.XW4D7RZzDDs
⁃ Culture digitale : comment et pourquoi la diffuser en entreprise https://www.abilways-digital.com/magazine/culture-digitale-comment-et-pourquoi-la-diffuser-en-entreprise
⁃ Littératie numérique > Un article d’Habilomedias, le centre d’éducation au numérique canadien dont on retrouve beaucoup de documents de travail en libre accès sur educsol, titré « Les fondements de la littératie numérique » en détaille toutes les facettes, notamment dans le cadre scolaire. http://habilomedias.ca/litt%C3%A9ratie-num%C3%A9rique-et-%C3%A9ducation-aux-m%C3%A9dias/informations-g%C3%A9n%C3%A9rales/principes-fondamentaux-de-la-litt%C3%A9ratie-num%C3%A9rique-et-de-l%C3%A9ducation-aux-m%C3%A9dias/les-fondements-de-la-litt%C3%A9ratie-num%C3%A9rique
⁃ La culture digitale s’apprend et voilà comment https://www.usine-digitale.fr/article/la-culture-digitale-cela-s-apprend-et-voila-comment.N395242
⁃ La culture numérique selon Dominique Cardon (résumé par senspublic.org) http://sens-public.org/IMG/pdf/SP1417-md.pdf
⁃ « Tout ce que la culture digitale apporte à la créativité. » interview de Pascal Nessim, CEO de l’agence Marcel https://viuz.com/2019/02/04/pascal-nessim-marcel-tout-ce-que-la-culture-digitale-apporte-a-la-creativite/
⁃ Développer une culture digitale grâce à la pédagogie inversée https://www.usinenouvelle.com/article/avis-d-expert-developper-une-culture-digitale-grace-a-la-pedagogie-inversee.N780774

⁃ Les réactions sur le tweet d’annonce du podcast https://twitter.com/ppc/status/1168768200034721792

Photo : William Iven

PPC

@PPC

Digital Evangelist, explorateur numérique né à l’ère du web 2.0, des blogs et YouTube, je suis spécialiste du live, anchorman de conférences, interviewer et podcasteur.

Entouré de cette merveilleuse Rédac’room, j’ai la joie d’animer en direct à 7h35 du mat sur Twitter #BonjourPPC, le podcast du Digital pour tous disponible ici sur Apple, Google, Spotify et Deezer.

Ce que ma fille de 6 ans m’a appris sur le Digital

Cet article vient en complément du podcast #BonjourPPC du 3 septembre sur les Kids et le Digital.

Il y a 6 ans j’ai eu le bonheur de devenir papa. Et cette petite fille, j’aime à observer ses questionnements et ses étonnements, ses surprises et ses évidences. Déformation professionnelle et passionnelle oblige, en tant que Geek j’aime à avoir la curiosité d’observer certaines de ces réactions face aux outils numériques.

Car ce qui est fabuleux avec les enfants de cet âge, c’est la « plasticité » de leur apprentissage : ce sont des éponges qui captent tout, comprennent tout, avec un point de vue non biaisé par des raisonnements, des a-priori, des « ça n’est pas possible ». Tout est faisable pour eux. Il y a une candeur, une fraicheur qui rappellent bien souvent à l’ordre, ou qui augure des évidences à venir.

Je partage avec vous ces bouts de curiosités que j’ai appris d’elle. Peut-être avez-vous vu des choses similaires chez vous…

1- Elle utilise un iPad depuis très jeune, et le tactile est pour elle la norme. Sa dextérité à certains jeux de plateforme me surprend. L’UX de l’interface prouve que même sans savoir lire bien il est possible de l’utiliser. La première fois qu’elle m’a vu sur mon Mac, elle est venu près de moi et a voulu scroller sur l’écran pour dérouler l’écran. Elle s’est rendu compte que ça ne marchait pas, et elle n’a pas compris pourquoi. Or il est totalement logique de joindre le geste à la pensée !

2- Elle sait ce qu’est une télévision mais pas un programme de flux de télévision. Pour elle c’est un grand écran, sur lequel elle retrouve YouTube, Zouzou ou Netflix. D’ailleurs, à choisir elle préfère la tablette ou le smartphone à la télévision pour visionner ses dessins animés : c’est plus simple pour choisir les programmes qu’elle veut, du bout des doigts (ce qui rejoint le point précédent).

3- Elle se fait son propre programme avec son profil Netflix. J’ai éliminé YouTube Kids car pas assez qualitatif et filtré en termes de contenus. Idem pour la musique avec Deezer, elle a un compte avec des contenus pour elle, et notamment des podcasts pour son âge.

4- La première fois qu’elle a entendu la radio dans la voiture, elle m’a demandé « tu peux choisir telle chanson s’il te plait ? ». Il a fallu que je passe 5 bonnes minutes à lui expliquer (allez expliquer simplement quelque chose qui vous parait banal, pas simple !) qu’à la radio on ne pouvait pas choisir ce que l’on voulait, et ça lui paraissait être totalement illogique et d’un autre monde ! On en rigole maintenant à chaque fois qu’elle écoute le poste avec moi. Certaines de leurs évidences ne sont pas les nôtres, tout dépend de son référentiel…

5- C’est normal de faire un FaceTime. C’est un mot commun pour elle. Hier elle a bavardé le plus naturellement du monde avec sa meilleure amie qui est dans une autre école. Et elle me demande d’ailleurs souvent pourquoi il n’y a personne sur l’écran quand on appelle ses grand-parents…

6- Elle aime « discuter » avec Alexa Siri et Google. Elle a bien compris que ce n’était pas de « vrais gens », malgré la voix qui en est proche. Elle m’a quand même posé la question « mais ce sont des humains ? » et j’ai dû expliquer que c’était des robots qui imitaient la voix des humains. Et tant que les réponses données sont souvent à côté de la plaque, ça le restera pour elle ! En revanche pour mettre sa musique préféré, rien de tel que de demander à ces machines. L’interaction vocale est la plus simple même si elle reste encore frustrante. Elle m’a demandé pourquoi elle n’avait pas Google dans sa chambre… avant même de demander un smartphone ! (tout cela ne viendra que bien plus tard, je freine clairement là dessus).

7- Justement… Quand je ne sais pas quelque chose, je fais en sorte de chercher moi-même la réponse pour la lui donner. Et un jour elle me sort « Demande à Google ! ». J’ai rigolé… jaune. Car le fait que Google devienne son oracle et son encyclopédie m’embêterait fortement, pour des raisons de facilité et d’appauvrissement de la curiosité. Donc je fais en sorte de lui donner la réponse sans quelle demande à l’IA. Et si c’est le cas, nous le faisons ensemble. Tout en lui disant bien de dire « merci » à la fin 😉 (oui je sais que ce point est un grand sujet de discussion car pour certains dire merci équivaut à rendre humain une machine. Ca se discute. J’en reste pour ma part pour le moment à l’apprentissage « global » de la politesse).

8- Pas facile de lui expliquer quand il n’y a pas d’internet que je ne peux pas l’inventer ! Certes pour le moment la notion de connexion et de données reste un concept vague pour elle, mais c’est une évidence comme l’eau ou l’électricité. C’est là. Donc quand ce n’est pas là, ce n’est pas normal, il faut chercher un moyen d’en avoir. J’ai eu cette discussion avec elle dans le train il y a quelques jours : j’ai dû lui expliquer que je ne pouvais lui trouver ce qui n’existait pas, à savoir un réseau wifi 🙂

9- Enfin, contrairement à tout ce que j’ai pu vous parler avant, l’objet qui la suit partout depuis ses 3 ans n’est pas connecté. Et pourtant elle a développé avec lui une grande proximité car il lui donne la possibilité de développer ses imaginaires en construisant une histoire au fil de l’eau. C’est certainement le meilleur jouet qu’a pu produire la French Tech, et il s’appelle La Fabrique à Histoires (ceci n’est pas un placement produit). Je vous le conseille.

Ma conviction est que le digital n’est pas antagoniste avec le développement des enfants. Tous les discours récurrents alarmistes autour des écrans (qui sont légitimes quand on dépasse un volume horaire assez conséquent), ou le fait de répéter inlassablement la légende comme quoi « dans la Silicon Valley Steve Jobs ne donnait pas d’écran à ses enfants » me gonfle au plus au point.

Car OUI il faut faire attention au dosage de ses outils, notamment quand ils sont en jeune construction, et cela peut être aussi de fabuleux outils pédagogiques. Ce ne sont pas des nounous numériques. L’éducation est un tout (le nombre d’heures que je suis resté le mercredi après-midi devant un la télé n’a pas fait de moi un bulot !), et tant qu’elle chérira ses livres « en papier »et qu’elle adorera découvrir Astérix, je me dis que le meilleur est à venir.

PS : je vous conseille aussi un livre, celui de Matthieu Chéreau « Préparons nos enfants à demain », il est passionnant.

Damien Douani

@DamienDouani

Explorateur Digital / @bfmbusiness / Geek Chic / Auteur / Fondateur @FaDa @WeScopeTV / Blogueur Xennial / Papa Slasheur / Membre @digital_ladies / Podcasteur

Comité édito #deLaRoom #BonjourPPC

Linkedin.com/in/damiendouani/

Les Kids et le digital

Photo : Hal Gatewood

Ils ont 2, 4, 6, 8 ou 10 ans. On les appelle les kids, ce sont encore des enfants. Ils sont accros aux écrans comme le sont leurs parents. Quels sont leurs usages, quels sont leurs comportements face au digital ? Quels sont les impacts du digital sur leurs comportements futurs ?

On a en parlé tous ensemble dans cet épisode.

Liens vers les articles cités lors de cet épisode :
⁃ Pourquoi le « digital native » est une réalité http://cestpasmonidee.blogspot.com/2019/08/pourquoi-le-digital-native-est-une.html
⁃ [Etude] La digitalisation de la famille https://www.faireparterie.fr/etude-enfants-rapport-digital/pdf/Etude-digitalisation-vie-familiale-faireparterie.pdf
⁃ Enfants et internet : ça surfe à gogo https://siecledigital.fr/2016/03/18/etude-enfants-internet-ca-surfe-a-gogo/
⁃ Internet et la mémoire du futur https://theconversation.com/internet-et-la-memoire-du-futur-122371
⁃ Smartphone et enfants, ce que dit la science https://www.huffingtonpost.fr/entry/smartphone-enfants-effets-cerveau-addiction_fr_5d652343e4b0641b25535635
⁃ La myopie chez les enfants https://www.journaldequebec.com/2017/03/11/les-quebecois-myopes-de-plus-en-plus-jeunes
⁃ YouTube Kids a officiellement son propre site web https://siecledigital.fr/2019/09/01/youtube-kids-a-officiellement-son-propre-site-web/
⁃ YouTube va devoir payer 200 millions de dollars pour avoir collecté les données d’enfants http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/youtube-va-devoir-payer-200-millions-de-dollars-pour-avoir-collecte-les-donnees-d-enfants-20190901
Les kids et le digital : retour d’expérience d’une digital mum https://ledigitalpourtous.fr/2019/09/02/les-kids-et-le-digital-retour-dexperience-dune-digital-mum/
⁃ Les élèves des CM1/CM2/6e seront initiés à la programmation. https://twitter.com/economie_gouv/status/1168415640123772928
⁃ Avantages et inconvénients de la tablette à l’école : https://lewebpedagogique.com/accompagnement-scolaire/2017/02/avantages-et-inconvenients-des-tablettes-numeriques-a-lecole/
⁃ Dans «La Fabrique du crétin digital», Michel Desmurget, docteur en neurosciences, met en garde contre une véritable bombe à retardement https://www.lepoint.fr/sciences-nature/dangers-du-numerique-nous-assistons-a-l-effondrement-du-langage-29-08-2019-2332272_1924.php
⁃ Smartphone et enfants, ce que dit la science https://www.huffingtonpost.fr/entry/smartphone-enfants-effets-cerveau-addiction_fr_5d652343e4b0641b25535635

⁃ Témoignages sur Twitter à propos des Kids et du digital https://twitter.com/ppc/status/1168405757387296768

PPC

@PPC

Digital Evangelist, explorateur numérique né à l’ère du web 2.0, des blogs et YouTube, je suis spécialiste du live, anchorman de conférences, interviewer et podcasteur.

Entouré de cette merveilleuse Rédac’room, j’ai la joie d’animer en direct à 7h35 du mat sur Twitter #BonjourPPC, le podcast du Digital pour tous disponible ici sur Apple, Google, Spotify et Deezer.

Les soft skills

L’épisode en réécoute aujourd’hui concerne les softs skills, expression anglaise généralement traduite par compétences comportementales. Les acteurs des ressources humaines en entreprise se sont emparés depuis maintenant plusieurs années de ce concept également appelé compétences douces, qui s’oppose aux compétences techniques. Pour être passionné par les sciences cognitives comportementales et les technologies, créer des technologies pour le développement des soft skills est une partie de mon métier. Et je suis fasciné par l’aspect paradoxal de notre époque où jamais auparavant les relations interpersonnelles, et les compétences associées, ont été connues, décrites et mises en avant alors que leurs pratiques a encore un impact limité dans l’entreprise et en dehors.

Cela nous donne à réfléchir sur la richesse des enjeux à développer ces compétences comportementales à grande échelle tant dans l’entreprise que dans la société.  

Cet épisode du 25/09/2018 au tout début de @bonjourPPC, présente une première introduction aux soft skills. Je vous souhaite une bonne écoute.

 

Jérôme Jubelin

@UMANAO_exp

Président d’UMANAO®, éditeur du dispositif éthique innovant UMANAO EXPERIENCE® , fruit de recherche et développement en sciences cognitives comportementales sur la capitalisation d’expérience chez l’humain pour développer ses mécanismes d’adaptation, soit en situation professionnelle, soit en situation d’inclusion #TechForGood.

A titre personnel, mon engagement s’exprime, en plus du digital pour tous, au sein du mouvement des Entrepreneurs d’Avenir et comme président de l’Association Lyonnaise d’Ethique Economique et Sociale. La vocation de l’ALEES est de promouvoir la pratique de l’éthique, véritable discipline de questionnement par rapport à ses valeurs, dans le champ économique et social.

Comité édito #deLaRoom #BonjourPPC

Linkedin.com/in/jérôme-jubelin

EdTech : Education Technologies

L’épisode en réécoute aujourd’hui concerne les EdTech, acronyme d’Education Technologies en Anglais. Ce concept désigne l’utilisation des technologies dans les apprentissages en général et plus particulièrement dans le domaine de l’enseignement ou dans celui de la formation professionnelle.

Ce sujet des Edtech fait partie de mon métier, passionné que je suis par les neurosciences et par les possibilités sans cesse plus grandes des technologies. Ces dernières participent en effet à modifier les mécanismes d’apprentissage du cerveau humain avec des impacts démontrés par les chercheurs, par exemple, sur notre motivation, sur notre mémorisation ou encore notre attention.

Dans le même temps les technologies permettent de réaliser également des performances jamais atteintes de développement de nos capacités d’apprentissage avec notamment les algorithmes adaptatifs par exemple, aujourd’hui je pourrai aussi évoquer demain les implants électroniques dans le cerveau, et ce à grande échelle, qui vont augmenter drastiquement nos capacités d’apprentissage.

Alors les EdTech, à l’image du Pharmakon grec, seraient-elles à la fois le poison et le remède de l’évolution de nos cerveaux ? A vous de vous faire votre propre opinion !

Liens des articles cités lors de la diffusion :
– définition selon Wikipedia https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89conomie_de_l%27attention
– L’économie de l’attention. Nouvel horizon du capitalisme ? https://www.alternatives-economiques.fr/leconomie-de-lattention-nouvel-horizon-capitalisme/00049167
– L’économie de l’attention, c’est quoi ? http://webchronique.com/economie-de-l-attention/
– La culture dans une économie de l’attention https://artjuice.net/quand-la-culture-se-transforme-en-divertissement-dans-une-economie-de-lattention/
– Les algorithmes au coeur de l’économie de l’attention https://www.frenchweb.fr/les-algorithmes-au-coeur-de-leconomie-de-lattention/322414
– Economie de l’attention : vers un changement de cap des géants du numérique ? https://www.helloopenworld.com/economie-de-lattention-vers-changement-de-cap-geants-numerique-8454
– L’attention, un bien précieux https://lejournal.cnrs.fr/articles/lattention-un-bien-precieux
– Répondre au design de nos vulnérabilités http://www.internetactu.net/2016/06/16/du-design-de-nos-vulnerabilites/
– Avons-nous perdu la liberté de nous concentrer ? https://mbamci.com/economie-de-l-attention-et-design-dattention-1-2-avons-nous-perdu-notre-liberte-de-nous-concentrer
– Économie de l’attention: quelles perspectives pour le contenu? https://www.ecrirepourleweb.com/economie-de-lattention-quelles-perspectives-pour-le-contenu/
– Le shopping, une économie de l’attention https://siecledigital.fr/2015/12/10/marques-le-shopping-une-economie-de-lattention/
– Captologie et économie de l’attention https://theconversation.com/captologie-et-economie-de-lattention-87140
– Pourquoi notre cerveau a besoin de silence ? https://www.franceinter.fr/sciences/pourquoi-notre-cerveau-a-besoin-de-silence
– Comment réguler l’exploitation de notre attention http://internetactu.blog.lemonde.fr/2018/12/27/comment-reguler-lexploitation-de-notre-attention/
– Petit lexique des termes de l’économie de l’attention https://www.la-croix.com/Sciences-et-ethique/Numerique/Captologie-bien-etre-digital-petit-lexique-leconomie-lattention-2018-08-08-1200960712
– Pour une écologie de l’attention http://maisouvaleweb.fr/pour-une-ecologie-de-lattention-lantichambre-du-temps-de-cerveau-disponible-essai-yves-citton/
– Pour un rétro-Design de l’attention http://www.internetactu.net/2017/10/18/pour-un-retro-design-de-lattention/

A lire :
– L’économie de l’attention de Yves Citton https://amzn.to/2YGugU7

Jérôme Jubelin

@UMANAO_exp

Président d’UMANAO®, éditeur du dispositif éthique innovant UMANAO EXPERIENCE® , fruit de recherche et développement en sciences cognitives comportementales sur la capitalisation d’expérience chez l’humain pour développer ses mécanismes d’adaptation, soit en situation professionnelle, soit en situation d’inclusion #TechForGood.

A titre personnel, mon engagement s’exprime, en plus du digital pour tous, au sein du mouvement des Entrepreneurs d’Avenir et comme président de l’Association Lyonnaise d’Ethique Economique et Sociale. La vocation de l’ALEES est de promouvoir la pratique de l’éthique, véritable discipline de questionnement par rapport à ses valeurs, dans le champ économique et social.

Comité édito #deLaRoom #BonjourPPC

Linkedin.com/in/jérôme-jubelin

L’école du futur

Depuis 9 mois j’ai la chance de participer modestement aux coulisses du podcast #BonjourPPC, d’y interagir en direct certains matin entre deux tartines, ou de le réécouter le soir entre deux RER.

#BonjourPPC, ce rendez-vous quotidien qui réveille nos neurones et nous permet de comprendre les sujets numériques du moment. Ce podcast participe ainsi à notre éducation digitale. Et justement, j’ai choisi de réécouter l’émission diffusée le 17 décembre 2018 sur l’école du futur.

Quel beau sujet !! Comment accompagner nos enfants dans ce monde qui change chaque jour plus vite, et dont on ne sait prédire les métiers de demain ? Comment leur donner l’envie d’apprendre lorsque les tablettes, les assistants vocaux, les téléphones ont réponse à tout ?

L’enjeu est d’accompagner chaque élève selon ses besoins pour bien grandir, comprendre le monde et devenir un futur citoyen, responsable, solidaire, épanoui. Comme vous allez le découvrir de nombreuses propositions sérieuses sont déjà en place au service de la réussite éducative de nos enfants.

Et si on passait du culte du diplôme à une culture de la compétence ? Enfin, si j’ai choisi cet épisode, c’est qu’il très particulier pour moi. C’est à l’issue de celui-ci que nous avons décidé d’inscrire notre fille Sarah – qui netrouvait pas sa place dans le circuit classique – dans l’une des écoles innovantes citées dans l’épisode, la LabSchool Paris.

Et ça marche, les résultats sont là, palpables au quotidien pour nous trois ! On redécouvre notre fille, élève épanouie, qui retrouve le goût d’apprendre mais à son rythme, de partager ses connaissances et ses idées avec ses camarades et les adultes, de lire, de parler en anglais. Le stress scolaire a disparu.

Alors en conclusion très personnelle, merci PPC d’avoir été l’un des catalyseurs de notre réflexion.

Je vous souhaite une bonne écoute ou réécoute.

Liens des articles cités lors de la diffusion :

Photo

Lionel Chenet

@Lionel_Chenet

Digital Communication Director @Consolisgroup@thalesgroup. Happy Chief @WorkplacebyFB Officer. Proud father.

Comité édito #deLaRoom #BonjourPPC

Linkedin.com/in/lionelchenet/