Rechercher

L’écoute de podcasts, qu’il s’agisse de podcasts natifs ou de replay radio, est en très forte augmentation. Plus de 12 millions de français en écoutent désormais fréquemment. En conséquence, le marché des plateformes permettant leurs écoutes a lui aussi beaucoup évolué et pour certains, la guerre est déclarée ! Tour d’horizon des acteurs ainsi que des enjeux.

De quoi parle-t-on ?

Quand on parle de plateforme de podcasts, sous-entendu d’écoute, on fait référence aux acteurs qui permettent la diffusion et la mise à disposition des podcasts aux poditeurs. 

Il existe des plateformes qui proposent des bouquets de services aux podcasteurs incluant certes la diffusion, mais bien d’autres options. Certains proposent l’hébergement initial (YouTube, SoundCloud…) des studios de podcast (Sybel, Tootak, Rewind…), des régies pub (Deezer, Spotify…) voir la régie, l’hébergement et l’écoute(Acast)…

Il est donc difficile de les comparer. C’est très bien représenté par la cartographie de Cosa Vostra que vous pouvez retrouver entière en lien en bas de billet. 

Ici, nous ne parlerons que des agrégateurs ayant un espace de streaming et de diffusion réservé aux poditeurs, c’est-à-dire une plateforme d’écoute. 

D’ailleurs, si tu veux en savoir plus sur les principales plateformes utilisées en France, je te recommande notre autre billet à ce sujet : comment écouter des podcasts ?

Qui sont les principaux acteurs ?

Il y a une multitude de plateformes d’écoutes dans le monde. Si on met de côté :

-les éditeurs de radio ayant des applications dédiées (comme Radio France) ;

-les lecteurs de flux RSS (type Netvibes) ;

-les plateformes de marques media (tel qu’Arte avec ArteRadio et Audioblog ou feu Audionow du Groupe M6 et de Prisma Media) à ne pas confondre avec les podcast de marque ;

-les plateformes communautaires, spécialisées dans la recommandation (comme Eeklo)

-et les acteurs plus connus hors de nos frontières (ex : Stitcher) ;

On peut distinguer une quinzaine d’acteurs principaux en France mais il y en a des dizaines. Certaines plateformes sont accessibles sur tous les écosystèmes (iOS/Android/PC/Mac), d’autres non, mais c’est loin d’être leurs seules spécificités. 

Quels sont leurs enjeux ?

Pour beaucoup d’acteurs, les deux principaux enjeux sont de trouver un modèle économique viable et de recruter des poditeurs ; tâche d’autant plus ardue que les dits poditeurs ne souhaitent pas utiliser une myriade de lecteurs.

Ce plateformes doivent donc, si elles ne portent pas le nom d’un smartphone ou d’un service audio/vidéo (!), être suffisamment attractives pour intéresser les poditeurs et assez crédibles pour les convaincre de changer leur lecteur (et leurs habitudes) en leurs faveurs. 

Beaucoup d’utilisateurs Android qui n’avaient pas d’application native et qui se mettent à « consommer des podcasts » depuis peu, n’ont pas encore d’habitudes justement, ce qui représente une énorme manne d’utilisateurs potentiels.

Mais pour se distinguer de l’offre de lecteurs, il faut se différencier. À chaque plateforme son positionnement (ou presque) : méga simple, super geek, thématique, typologie de l’offre, ergonomie, fonctionnalité dite « ultime »… D’aucuns ont d’ailleurs dû revoir leur positionnement en cours de route pour se différencier de la concurrence qui n’arrête de s’intensifier. 

Cette concurrence génère d’ailleurs des enjeux de visibilité. Pas toujours simple de sortir du lot, même pour ses pure players, sont souvent aguerris au marketing digital et ses leviers (SEO, SEA, SMM…) ; il en faut plus pour convaincre.

Certains acteurs ont aussi décidé de se faire certifier par l’ACPM (Alliance pour les Chiffres de la Presse et des Médias) pour certifier officiellement la diffusion des podcasts, c’est-à-dire le nombre d’écoutes réalisées via leur plateforme, pour leur permettre de faire valoir leur volumétrie réelle auprès de leur marché et ainsi séduire des podcasteurs. 

Il y a les plateformes qui veulent séduire les entreprises et les associations comme Tootak et celles qui envisagent d’exploiter le gros potentiel financier derrière les podcasts de marque. Car à l’instar des magazines de marques dans les années 2010, c’est le dernier it-tool marketing.

Mais beaucoup font le pari, unique ou collatéral, de séduire les poditeurs finaux grâce à des contenus exclusifs bien ciblés. On peut s’attendre à voir débarquer de plus en plus de contenus exclusifs à une plateforme. De la même manière qu’on ne peut pas accéder au catalogue Netflix sur Amazon Prime, cela drivera de plus en plus nos choix en tant que poditeur.

Et au sommet de ce marché des plateformes, il y a la grosse guerre parallèle et frontale que se livre les deux principaux acteurs du marché, Apple et Spotify, qui multiplient les communiqués de presse (+1 web évent pour Spotify) pour annoncer toujours plus de nouveautés et d’acquisitions (de players, de contenus ou d’acteurs tiers) consolidant le maché autour d’eux.

Et pour aller plus loin ?

Pour certaines plateformes qui sont là et actives depuis plus de 10 ans, le temps fut long avant que le volume de poditeurs explose, les early adopters ont mis du temps à être rejoint en nombre. Mais ces nouveaux utilisateurs sont exigeants et infidèles, donc ce sont rarement les acteurs historiques non GAFASien (avec un S pour Spotify, dans le contexte) qui en bénéficient…

En conclusion, on peut dire que les podcasts sont passés dans une « autre catégorie », prochainement classés parmi les médias de masse, donc la guerre des plateformes ne fait que commencer !

Un peu de lecture ?

Cartographie complète de Cosa Vostra qui présente tous les acteurs du podcasts en France (mars 2021) https://www.gdiy.fr/articles/cartographie-podcast/
Rapport 2020 de l’IGAC (Inspection générale des affaires culturelles) – L’écosystème de l’audio à la demande (« podcasts ») : enjeux de souveraineté, de régulation et de soutien à la création audionumérique – https://www.culture.gouv.fr/Espace-documentation/Rapports/L-ecosysteme-de-l-audio-a-la-demande-podcasts-enjeux-de-souverainete-de-regulation-et-de-soutien-a-la-creation-audionumerique
Podcasts de marque : répertoire de Madame BlackBow https://www.madamebb-prod.com/podcasts-de-marque et l’observatoire des podcasts de marque de M6 via Offremedia https://www.offremedia.com/sites/default/files/nl2062-infographie-m6-publicite-observatoire-des-podcasts-de-marque.jpg

logo Discord

Envie de converser en mode Cozy Web avec toute la rédac’room et la formidable communauté bienveillante de plus de 600 personnes qui ont rejoint #BonjourPPC Le Digital pour tous ?
On vous accueille ici avec grand plaisir.



vignette podcast bonjourPPC

Tu cours après le temps ?
Si ça te dit de te joindre à nous et recevoir la newsletter hebdo te permettant d’apprendre plein de choses et de ne pas rater le train du digital, il te suffit de t’inscrire ici

Proposé par
Alice Desjardins

Consultante marketing / Dir. MarCom associée / Chargée de cours

Depuis 2013, je suis chez MOUAH et propose du conseil marketing aux entreprises et du « coaching digital » à leurs équipes dirigeantes. En parallèle, je participe à la belle aventure de l’ESS boost your trip, donne des cours de communication à AMOS et suis membre de plusieurs associations, ainsi que de cette jolie room.

Au plaisir d'échanger ツ

Laisser un commentaire

A lire dans cette thématique

Deux StormTroopers en Lego branchent un cable de Mac

La digitalisation de Lego

Si tu es né·e entre 1960 et 2010, il est fort probable que tu aies à un moment donné joué avec des briques Lego. Il est même possible que...

La Playlist du DJ

C’est à lire

La newsletter