Rechercher

#Tuto Quel lecteur de podcast choisir ?

Comment écoutes-tu tes podcasts ? Utilises-tu l’application native de ton appareil ou as-tu cherché un service qui répond plus spécifiquement à tes besoins et habitudes ? Selon que tu es un poditeur assidu ou irrégulier, sur iPhone ou Android, que tu utilises déjà d’autres services audio, que tu veuilles une appli basique ou pointue… ce n’est pas le même lecteur qui répondra au mieux à tes attentes. C’est pourquoi je te propose de faire ensemble un tour d’horizon des principales options.

De quoi parle-t-on ?

On parle ici des plateformes d’écoutes de podcasts qui permettent la mise à disposition et la diffusion des podcasts et replay radios aux « poditeurs » (le petit nom des auditeurs des podcasts). Comme tu le sais peut-être, il existe d’autres options d’écoute audio (lecteurs de flux RSS, agrégateurs « simples », éditeurs radios…). En outre, ma liste n’est pas exhaustive et toutes les plateformes ci-dessous ne proposent pas, en amont, les mêmes services aux créateurs de podcasts, c’est donc très réducteur pour certains d’être qualifié de simple « lecteur » ! Cet avertissement fait, voici plusieurs solutions d’écoutes de podcasts[1], avec chacune leurs intérêts, classée selon leurs spécificités, leur prix et sur quel(s) appareil(s) les utiliser.

Pour commencer, les plateformes d’écoutes gratuites

Il s’agit de services qui proposent de découvrir des podcasts, de s’y abonner et de les écouter gratuitement. On retrouve dans cette catégorie aussi bien des GAFAM que des agrégateurs indépendants :

1.     SUR IOS

·      APPLE PODCAST : 1ere plateforme d’écoute de podcasts au monde. Nativement installée sur les appareils à la pomme, l’app d’Apple regroupe environ 30% de toutes les écoutes mondiales de podcasts. Elle propose un classement thématique conventionnel et peu de fonctionnalités avancées, mais c’est tout à fait suffisant si tu es un poditeur occasionnel et/ou que tu privilégies la simplicité et/ou que tu utilises beaucoup Siri. Par ailleurs, sa force de frappe est telle que son système de notation des podcasts est LA référence : tes notes sur cette plateforme ont donc plus de poids pour les créateurs de podcasts que tu souhaitent soutenir. En outre, on sent un nouveau vent podcastique chez Apple qui souhaite rester une référence dans le domaine : nouvelle éditorialisation autour des classements (leurs 10 coups de cœur, les 10 meilleurs nouveaux podcasts et les 10 podcasts les plus téléchargés), création de contenus exclusifs[3], voire même une potentielle refonte du modèle (la direction réfléchirait à compléter son offre d’un service audio payant type Podcasts+ pour concurrencer Spotify)[4].

·      OVERCAST : ce lecteur est un des plus populaires sur iPhone. Créé par Marco Arment (également derrière Tumblr et Instapaper), Overcast propose une longue liste de fonctions et d’options, comme les playlists intelligentes personnalisées, la suppression des blancs, des intros et outros (conclusions), le nivellement du volume (pour que chaque podcast soit joué au même niveau sonore) ou le partage d’extrait sur les réseaux. Compatible avec Airplay 2, il permet la lecture des podcastssur HomePod, AppleTV, ou tout autre appareil intégrant AirPlay 2. Overcast te demandera peut-être un petit temps d’adaptation mais visiblement, il le mérite. Note d’humour : tu peux dans les options, je cite : »Afficher le nombre d’épisodes inachevés sur l’icône Overcast pour ajouter du stress à ta vie »!!

2.     SUR ANDROID

·      PODCAST ADDICT : l’application n °1 sur Android avec plus de 10 millions de téléchargements. Créée par Xavier Guillemane, initialement pour son propre usage, Podcast addict est disponible en version publique depuis 2011. La grande force du service est de s’être perpétuellement enrichi jusqu’à proposer désormais un nombre d’options impressionnant (personnalisation extrême du lecteur, des options de recherche avec lecture possible sans abonnement, effets audio, priorisation des podcasts, mode hors connexion, accès aux webradios, à YouTube, à des livres audios, les widgets, etc.). Et pourtant, le lecteur à réussi à rester épuré. C’est donc l’idéal sur Android si tu penses écouter à l’avenir de plus en plus de podcasts. Car plus on l’utilise, plus on est satisfait de pouvoir tout paramétrer. Surtout que malgré le succès et son déménagement hors de l’hexagone, son créateur est toujours accessible quand tu souhaites lui soumettre un bug ou une proposition de feature.

3.     IOS ET ANDROID

·      GOOGLE PODCAST : lancée seulement en juin 2018 en application et en mars 2020 en version web, Google podcasts est un lecteur minimaliste, « à la Google », dispo sur Android et iPhone, Google assistant, Google Home, etc. Le lecteur se veut épuré mais efficace pour faciliter l’accès aux nouveaux poditeurs ou ceux qui n’en ont pas une grande consommation. La plateforme permet de synchroniser les podcasts sur plusieurs appareils et de reprendre la lecture d’un appareil à un autre sans frictions. Sa page d’accueil évolue pour afficher des recommandation ciblées en fonction de ton profil d’écoute et propose des tops par catégorie.

·      CASTBOX : lecteur de podcasts pour iOS et Android créé en 2016, Castbox est désormais accessible depuis pratiquement n’importe quel appareil (destop, voiture, home devices…). Castbox compte près de 30 millions d’utilisateurs dans 135 pays en 70 langues. Il propose une technologie propriétaire comprenant des fonctions telles que des recommandations personnalisées, des programmes originaux ainsi qu’une option de recherche basée sur la reconnaissance vocale. Il développe également une technologie blockchain nommée ContentBox pour proposer de nouvelles options aux podcasteurs et poditeurs (système de paiement unifié, pool de contenu partagé et un pool d’utilisateurs partagé). Même s’ils ne proposent pas de fonctions très avancées d’écoute et limitent l’utilisation gratuite à 100 podcasts, elle peut te convenir parfaitement selon tes besoins.

·      POCKET CASTS : application freemium multiplateformes reconnue pour sa belle interface utilisateur et sa page découverte, elle offre nombre d’options pratiques, comme des filtres, des programmations et la reprise des écoutes d’un appareil à l’autre. Rachetée en 2018 par un groupement d’acteurs comprenant des radios publiques américaines et des producteurs de podcasts, elle se présente désormais comme « la plateforme la plus puissante au monde » ; une affirmation à modérer, il semblerait, du moins en France. Plantages, services payants voire manquants, pas de traduction des menus… le service s’est peut-être un peu laissé distancé les dernières années. Mais il a sa place dans ce classement : ses ambitions futures sont fortes et il reste malgré tout un lecteur de référence, parfaitement adapté si tu es anglophone, multi device et pas fermé à payer certains services.

·      ACAST : plateforme suédoise arrivée en France en 2019, labellisée par l’ACPM (garantissant des stats certifiées), elle est principalement connue pour les services mis à disposition des créateurs de podcasts. Mais Acast offre aussi aux poditeurs qui veulent un service simple, de découvrir des podcasts sur navigateur et de s’abonner et écouter sur mobile. Acast propose les principales fonctions basiques, mais aussi un « show pass » pour accéder à du contenu premium exclusif, une page découverte dont l’éditorialisation est originale et des contenus nombreux (surtout en anglais). L’évolution d’Acast dans l’univers podcastique, notamment français, laisse penser que l’outil devrait continuer de s’améliorer. 

4.     SANS APPLI (via le navigateur)[5]

·      PODCLOUD : initiative de l’association PodShows, PodCloud est une plateforme historique, gratuite et sans publicité, proposant des outils de création, d’écoute et de découverte de podcasts depuis avril 2014  La plateforme propose d’accéder à tous les principaux podcasts (plus de 5000 références) ainsi qu’à son catalogue interne, de créer et partager des playlists, et même de les exporter en RSS pour les écouter ailleurs. Elle permet aussi d’indiquer les langues parlées afin de débloquer des contenus non visibles en VF classique. En 2020, elle a offert d’héberger gratuitement (et donc d’accéder facilement) aux cours des professeurs qui les partageaient pendant la fermeture de leur établissement scolaire. Par ailleurs, PodCloud a réalisé une refonte de son site en 2020 pour plus de simplicité. Si tu souhaites soutenir une association aux belles valeurs et porté par une équipe à taille humaine ouverte aux remarques, tu es au bon endroit.

Et si on continuait avec ce que l’on appelle les plateformes mixtes ?

Les plateformes mixtes ? Il s’agit d’acteurs ayant déjà une activité audio et/ou vidéo initiale, gratuite, premium ou payante, qui proposent également d’écouter des podcasts.[6]

·      SOUNDCLOUD : c’est un lecteur audio né en 2007 en Suède et longtemps le plus populaire aux US. Soundcloud propose des podcasts mais son activité originelle, c’est la création musicale. Elle avait même trouvé comment proposer les meilleurs contenus à l’époque : en permettant aux musiciens de partager leurs enregistrements, comme avec Myspace, mais partout online, pas uniquement sur leur page dédiée, ce qui a tout de suite plu aux créateurs. Mais côté podcasts, SoundCloud a souvent pris du retard sur des options proposés par d’autres acteurs (tant pour les podcasteurs que les poditeurs). En France, la situation est pire car la concurrence est rude.[7] Mais Soundcloud a réussi une levée de fonds de 75Md$ de Sirius XM (déjà propriétaire de Pandora) dans le but de retrouver son ADN, c’est-à-dire redevenir la plateforme où les artistes commencent leurs carrières. Et récupérer notamment les musiciens qui depuis le 1er juillet 2020 ne peuvent plus toujours utiliser Spotify dont l’accès via des applications tierces pour DJ n’est plus permis. Donc si tu es fan de nouvelles tendances musicales et poditeur occasionnel, SoundCloud peut te convenir.

·      SPOTIFY : c’est le leader mondial du streaming d’audios, futur n°1 des plateformes de podcasts devant Apple aux US[8]. La plateforme suédoise lancée en 2008, connue initialement pour ses activités musicales, a progressivement intégré l’offre podcastique pour en faire un guichet audio unique ; et ça fonctionne.Spotify, c’est 345 millions d’utilisateurs actifs par mois fin 2020 dont 150 millions d’abonnés premium, soit 24% de plus qu’en 2019 [9]! Et un catalogue contenant 1,9 millions de podcasts. Spotify a par ailleurs fait de gros investissements : rachat d’acteurs spécialisés (Anchor, Gimlet Media et Parcast), acquision des droits sur des formats exclusifs avec des hôtes prestigieux (Prince Harry et Meghan Markle, la famille Obama ou le « Joe Rogan Experience », très populaire aux États-Unis) et réfléchirait fortement à de nouveaux forfaits spécial podcasts[10].

·      DEEZER : créée en 2007, Deezer est l’un des leaders mondiaux français du streaming d’audios. Membre de l’indice Next40 en tant que pépite de la French Tech, elle rentre dans le petit club de nos licornes[11]). Elle est la première en France à avoir trouvé des accords légaux avec les sociétés de gestion de droits d’auteurs et propose depuis plusieurs années d’autres services tels que la lecture de podcasts. Avec 15 ans d’ancienneté (licorne sénior !) et autant d’expérience (fort partenariat commercial avec Orange, également avec Fnac Darty depuis 2017, fusion avec son homologue Wormee, propriétaire de Stitcher plusieurs années), Deezer s’est bâti une place importante en France et revendique selon les derniers chiffres trouvés 14 millions d’utilisateurs actifs mensuels dont 7 millions avec des comptes payants. 

·      YOUTUBE : pas besoin de te dire que le podcast n’est pas son cœur de métier ! Mais savais-tu qu’il est l’un des principaux accès à toute la radio en replay ? Et que YouTube, c’est aussi une plateforme audio, pour tous les contenus abrités par la plateforme ? Il y a alors une image fixe et un contenu purement sonore, que tu peux écouter comme tu le ferais avec un lecteur de podcasts. Tu peux y retrouver #BonjourPPC (en live et en replay) ainsi que plein d’autres podcasts natifs français (ceux des studio Binge audio ou Louie Media, mais aussi Culture 2000, La toile sur écoute, Pardon Maman…) et avoir tous les avantages de YouTube, des playlists personnalisées aux facilités de partage. Avec cependant la contrainte de ne pouvoir éteindre l’écran, sauf si tu es YouTube premium.

·      AMAZON MUSIC & AUDIBLE : il est encore un peu tôt pour en parler en France, mais les 2 plateformes made by Amazon proposent désormais des podcasts ; et avec la puissance d’Amazon, l’évolution de l’offre pourrait être très rapide. En France, c’est sur Audible que l’on peut actuellement retrouver une sélection restreinte de podcasts natifs français (Transfert, Change ma Vie, Chiffon, Impatiente…) et des audios payants. Mais c’est Amazon music qui, comme dans d’autres pays, devrait regrouper cette offre à terme. Aux US, ils ont un catalogue de 70 000 podcasts dont des productions maison. Ils ont également annoncé fin 2020 l’acquisition de Wondery (4e éditeur de podcasts US suivis par 9 millions d’auditeurs) et on s’attend à d’autres nouvelles du même ordre, Amazon étant bien décidé à ne pas laisser Spotify et Apple dévorer tout le marché du podcast, notamment payant. 

·      TOOTAK : créée fin 2018, Tootak se présente comme la 1ère appli française dédiée à l’univers de l’audio à la demande (…). Podcasts, replay radios, livres audio, conférences… Tootak a pour ambition de proposer le bon contenu au bon poditeur au bon moment. Depuis peu, Tootak met fortement l’accent sur son offre pro (podcasts d’entreprise[12]). Et ils ont créé la Tootak Lab communauté de poditeurs béta testeur pour faire grandir l’app de manière participative.

Et pour finir, passons aux plateformes d’écoutes payantes

Il s’agit de ceux que l’on appelle les « pure players ». Ils proposent un modèle d’abonnement permettant d’accéder à des contenus natifs payants et des services spécifiques, n’incluant pas l’offre podcastique classique :

·      SYBEL : classée meilleure App de l’année 2019 dans la catégorie « Média de divertissement » chez Apple et Trophée des Apps 2019 Google, Sybel se présente comme le « Netflix du Podcast ». Cet acteur qui compte Amazon à son capital et a des ambitions certaines (150 000 abonnés cet été) veut offrir du contenu varié et de qualité dans une interface immersive et sans pub. Sybel met à disposition de ses abonnés des séries audio originales, des podcasts uniquement « natifs » et des audio livres contés par des voix célèbres. Elle s’adresse particulièrement aux familles, grâce au multicompte (un même compte permet d’avoir jusqu’à 5 profils utilisables simultanément) et au mode « Kid » (comprenant notamment le contrôle parental, des playlists adhoc et le classement par âge des contenus de l’offre jeunesse). Ce package est payant (au 3/3/21 : 3,99€/ mois, 39,99€ à l’année, parfois moins encore dans le cadre de certains partenariats comme avec SFR, 2€/mois) et il est possible de tester Sybel gratuitement.

·      MAJELAN : à ses débuts en 2019, Majelan souhaitait proposer une plateforme qui  aurait regroupé en un lieu tous les replays, les podcasts natifs et des productions maison. Le lancement avait fait parlé à l’époque car il y avait eu de grosses levées de fond et car l’un des cofondateurs est l’ancien PDG de Radio France, Mathieu Gallet. L’année dernière, la plateforme et son offre ont « pivoté » et Majelan propose désormais une offre uniquement payante et des contenus exclusifs centrés sur le développement personnel et professionnel. L’application payante (au 3/3/21: 6,99 euros/mois – 7 jours d’essai gratuit) propose 150 masterclasses et des programmes sélectionnés et conçus par des pontes dans leurs domaines (écologie, technologie, relations humaines, arts…).

Et pour aller plus loin ?

Je n’ai cité ici que les principales plateformes, mais en te rendant sur la page Wikipédia Podcasting tu pourras retrouver les noms et histoires de nombreux autres lecteurs audio qui ont participé à l’histoire du podcast. Je n’ai pas n’ont plus parlé d’acteurs comme VLC Media Player ou Winamp qui gèrent ces audios… il fallait faire des choix !De la même manière, je n’ai pas fait de distinguo selon la qualité sonore alors que c’est peut-être essentiel pour toi. Je t’invite dans ce cas à consulter ce récent article de FrAndroid.

Ross Winn, le fondateur et rédacteur en chef de Podcast insights, spécialiste du développement et de la monétisation de podcasts a également réalisé une liste complémentaire, incluant les plateformes les plus utilisées hors de France[13]. J’en ai également trouvé d’autres dans la sélection de Patreon et celle de Listennotes.com[14]. Et crois-moi, malgré cela, la liste n’est toujours pas exhaustive…[15] J’espère cependant t’avoir aidé dans ta réflexion ou ton choix !


[1] Pas de classement officiel des plateformes en France ; dans le rapport de l’IGAC d’octobre 2020, ce sont les acteurs (plateformes et agrégateurs) du marché américain qui sont indiqués (données Reuters)

[2] Mot-valise à partir des mots free, gratuit, et premium : prime. C’est une stratégie commerciale par laquelle est proposé un service en libre accès, destiné à attirer un grand nombre d’utilisateurs et des options payantes pour se financer.

[3] À l’exemple du podcast « For All Mankin », créé en complément de la série éponyme

[4] Voir l’article de The Information sur le sujet

[5] Pourrait apparaitre ici un très grand nombre de lecteur audio parfois sympas (merci Wiki)

[6] On aurait pu mettre ici également tous les agrégateurs RSS permettant l’écoute dont beaucoup sont là (again Wiki)

[7] Très bon article sur le sujet du président de podcasteo https://medium.com/@podcasteo/soundcloud-est-il-vraiment-mort-pour-le-podcast-8938be2db584

[8] L’étude emarketer 2021 https://www.emarketer.com/content/spotify-podcast-listener-numbers-will-surpass-apples-this-year

[9] Staztistiques Spotify https://siecledigital.fr/2021/02/04/spotify-millions-abonnes/

[10] Plus d’infos sur ce thread d’Andrew Wallenstein, président et Chief media analyst de Variety 

[11] Licorne : startup valorisée à plus d’un milliard de dollars.

[12] Tootak Pro propose aux entreprises et associations d’enregistrer (monter/mixer/diffuser) leur podcast hebdo au format 1mn30. Plus d’infos

[13] Parmi eux : RadioPublic (ios et android/gratuit), PlayerFM, BeyondPod (android et web/gratuit), Castro Podcast Player (ios/gratuit), ListenApp (ios/gratuit),Stitcher (tous opérateurs / gratuit), Podbean , PodCruncher (ios/payant), iCatcher (ios/payant), PodKicker (android/gratuit), DoggCatcher (android/payant), DownCast (ios/payant), Castaway 2 (ios/gratuit), Podcast Republic (android/gratuit), Antenna Pod (android/ gratuit)

[14] Complément, côté iOs : Humbly et Downcast ; Côté Android : Podcast Guru, Podcast Republic, Podcasts Trackers, Podcasty, Podcast Go, CastBack plus, Tsacdop. MultiOS : Swoot, Luminary, Spreaker Radio, Himalaya, Hubhopper, Adori, Breaker, Hubl, Repod, , PodCruncher

[15] Procast, Podalong, Tsacdop, France Podcast… n’en jetez plus !!!

Proposé par
Alice Desjardins

Consultante marketing / Dir. MarCom associée / Chargée de cours

Depuis 2013, je suis chez MOUAH et propose du conseil marketing aux entreprises et du « coaching digital » à leurs équipes dirigeantes. En parallèle, je participe à la belle aventure de l’ESS boost your trip, donne des cours de communication à AMOS et suis membre de plusieurs associations, ainsi que de cette jolie room.

Au plaisir d'échanger ?

Joindre la discussion

2 commentaires

A lire dans cette thématique

La Playlist du DJ

La newsletter