Rechercher

Initialement, l’être humain est fait pour communiquer, et prendre plaisir à communiquer. Depuis son plus jeune âge, les échanges (de regards, de mots, d’attentions, de câlins…) lui permettent de se sentir sécurisé. C’est en grande partie grâce à ces échanges qu’on peut s’attacher aux figures importantes de notre vie, et se construire de façon équilibrée.

Initialement, l’être humain est aussi très fort pour se développer, veiller à sa survie et améliorer sa qualité de vie. Au fil du temps, il est parvenu à inventer les outils les plus performants pour nourrir son corps et son esprit. Il s’est créé un mode de vie qui vise plus de confort, et de plaisirs en tous genres.

Initialement, le téléphone portable est un outil génial pour échanger, communiquer, développer des relations et les entretenir. Et lui aussi, il s’est bien développé avec le temps ! En allure (on se souvient tou·tes du look de son tout premier portable ?), en nombre d’applications (rien qu’en 2019, les utilisateurs de smartphones ont téléchargé 204 milliards d’applications !)… et en prix, également. Toujours plus cher, mais aussi toujours plus de fonctionnalités et de variété : bref, toujours plus de confort et de plaisirs en tous genres.

Et puisque l’être humain est particulièrement sensible à l’échange et au plaisir que ça lui procure, le téléphone portable a très vite retenu toute son attention ! On a rapidement compris qu’on s’était inventé une source presque infinie de divertissements, de partages, de récompenses, de plaisirs en tous genres… et tellement facile d’accès.

Aujourd’hui en 2021, on est nombreux à dire qu’il occupe une place très importante dans nos vies. Parfois trop importante, et même plus que celle de nos meilleur·es ami·es, ou de nos amours ! On regarde le temps qu’on y passe et on s’affole, on compare… on se dit “suis-je bien normal·e ?”… On suit les conseils des magazines, on supprime les notifications, on s’essaie à la méditation, on redécouvre la lecture, l’écriture ou la peinture, mais c’est rarement suffisant. Le téléphone accapare souvent notre esprit, bien plus qu’on en a vraiment besoin, au fond.

A tel point que depuis quelques années, il existe même une “journée mondiale sans téléphone portable”. Mais quel est son objectif ? Quel est son mobile, à cette journée sans mobile ? S’agit-il simplement de se tester, d’essayer de passer une journée entière sans son smartphone, de jouer à s’en priver, juste pour voir ? Quitte à ce que cette expérience nous renvoie à la figure que c’est trop dur, qu’on est trop faibles pour y résister ne serait-ce qu’une journée ? 

Non, il semble que cette “journée mondiale sans téléphone portable” est surtout l’opportunité de remettre le téléphone à une place plus juste dans nos vies, en réalité. Ce qui est important, ce n’est pas la quantité de temps qu’on lui accorde, mais plutôt la qualité de ce temps… Et pas seulement sur une journée, mais pour le reste de notre vie !

Oui, au-delà du temps qu’on passe (ou qu’on perd !) sur son téléphone, ce qui est plus significatif encore, c’est la place qu’on lui laisse dans nos vies et nos esprits, le rôle qu’on lui donne, la relation qu’on entretient avec lui. Cette “journée mondiale sans téléphone portable” est donc surtout l’occasion de se poser des questions plus intimes et personnelles pour savoir ce qui nous convient, ou pas, dans cette relation à notre mobile… De se demander quelle est notre part de responsabilité dans les comportements excessifs voire addictifs qu’on observe avec les smartphones ? Qu’est-ce que ça dit de nous en tant qu’êtres humains, et qu’est-ce qu’on peut en retirer d’un point de vue collectif et individuel ? Cette “journée mondiale sans téléphone portable” est l’opportunité, non pas de tout arrêter ni de culpabiliser, mais de se responsabiliser et se questionner.

Finalement, c’est peut-être l’occasion de se demander ce que c’est, un être humain sans portable à la main ? Ça veut dire quoi, au fond, “être humain” ?

Aurélien Guihéneuf, hypnothérapeute, spécialisé dans la dépendance aux outils numériques

Photo by Jonas Lee on Unsplash

Actualités Aurélien Guihéneuf :

? podcast “Douceur Cactus” sur les addictions numériques (24 épisodes en ligne)

? conférence TEDx le 3 avril 2021 à Blois sur la relation au téléphone ? livre “Vivez mieux avec vos écrans” à paraître en juillet 2021 (éditions Kiwi)? plus d’informations : www.auneuf.fr

Aurélien Guihéneuf, hypnothérapeute à Paris et en ligne, propose des méthodes de mieux-être et de développement personnel basées sur l'hypnose. Il est spécialisé notamment dans la dépendance aux écrans. Il est l'auteur d'un podcast sur le sujet nommé "Douceur Cactus", et d'un livre intitulé "Vivez mieux avec vos écrans" (juillet 2021, Editions Kiwi).

Joindre la discussion

1 commentaire
  • Bonsoir,

    Il n’est pas interdit d’indiquer le site officiel des journées mondiales sans téléphone portable :

    http://www.mobilou.net

    J’ai même lancé un magazine Adikphonia depuis août 2020 qui donne des solutions aux parents, enseignants pour éviter la surexposition des écrans aux enfants, ados.

    Bonne soirée

    Phil Marso

A lire dans cette thématique

illustration des lettres LSF effectué par main de robot style Terminator

La LSF et le digital

La LSF est la langue des signes française. Une langue à part entière reconnue en France en 2005. La LSF et le digital, c'est tout...

La Playlist du DJ

La newsletter