Rechercher

Qu’il serait facile de se moquer de l’Education Nationale quand on parle digital. Qu’il serait tentant d’y mettre une étiquette « vieille école ».

Au début des années 80, ma mère, alors principale d’un petit collège de campagne dans la Sarthe avait adhéré à un grand programme précurseur : Aider les élèves en difficulté à mieux lire grâce à l’informatique. Le collège avait alors reçu un ordinateur Goupil et son écran vert ! Matrix version 80’s.

Y a-t-il un pilote dans l’éducation ?

Des programmes comme celui-ci, il y en a eu des centaines et peut-être des milliers ces 40 dernières années. Alors peut-on dire que l’Education Nationale s’endort sur ses lauriers numériques ? Je ne le pense pas. En revanche, force est de constater que l’Ecole nationale ou privée, est finalement assez similaire à ce qu’elle était il y a 40, 50 ou 80 ans. Des élèves assis dans une classe écoutant un professeur calé entre un bureau et un tableau, passé lui, du noir au blanc.

Ne soyons pas moqueurs. J’interviens depuis 15 ans à l’université et j’ai vu une réelle évolution. Les étudiants prennent les cours sur portable, j’ai corrigé des devoirs sur des smartphones, Moodle permet une mise à disposition des supports et échanger avec les enseignants, Pronote est le carnet de correspondance digital des collèges et lycées. Internet est devenu l’outil de la connaissance numéro 1 ex aequo avec le prof. Les travaux de groupe se font sur les réseaux sociaux, le multimédia est ancré dans les B.A.BA de l’éducation et tous les profs ont enfin testé la visio pendant la crise du Covid-19. Ce n’est pas rien. Mais cela vient avant tout d’une évolution sociétale et non d’une réelle stratégie de digitalisation de l’Education Nationale. Il y a aussi toutes ces sociétés privées qui tentent d’implanter les serious games, les plateformes collaboratives et autres outils d’évaluation. Mais là aussi, aucune référence n’émerge dans le paysage éducatif.

Voici le constat du front office. Mais il y a le back. Et là, l’école, l’université sont des organisations comme les autres avec leurs équipes projets, la comptabilité, les services IT, la communication, les services achats, etc… Cet envers du décor est pour le coup très « old school ».

Peut-on digitaliser le mammouth ?

Alors, peut-on vraiment digitaliser le mammouth ? Ou plutôt : Doit-on digitaliser le mammouth ? Car au fond, il n’y a que peu de pression concurrentielle. Les Grandes Ecoles font un peu mieux mais est-ce si différenciant ? Est-ce le digital qui créé un décrochage de performance entre les universités françaises et étrangères ? Pas si sûr.

Oui, il est fort probable que notre éducation nationale tienne plus de l’âge de pierre que de l’intelligence artificielle. Mais il est aussi probable qu’un enfant, comme un étudiant ait plus besoin d’un humain face à lui qu’un écran. Pourquoi ? Car c’est avant tout le rapport à la connaissance qui change dans notre 21ème siècle. D’un côté, un monde connecté qui nous apporte la culture générale et l’ouverture d’esprit bien nécessaires dans ce monde où nous sommes souvent seuls face à l’écran. De l’autre, un système étatique qui nous apporte les fondamentaux, la structure, les règles sociales, la notion d’effort et de devoir. Dans ce monde il y a l’humain. Les deux sont importants. Doivent-ils pour autant être similaires ? Que l’Education Nationale s’adapte à notre société est un fait, un devoir même. Qu’elle innove serait un plus.

Si j’avais l’Education Nationale dans mes cours de transformation digitale, j’écrirais sur son bulletin : « Une bonne compréhension des concepts, de l’envie, mais des lacunes dans la mise en pratique malgré du potentiel. Un peu moins de bavardage permettrait de se concentrer sur l’essentiel. »

Liens vers les références citées dans l’épisode du podcast : 

Faut-il renoncer au numérique pour l’éducation ? https://www.meta-media.fr/2020/06/19/faut-il-renoncer-au-numerique-pour-leducation.html

Les réactions suite au tweet d’avant émission https://twitter.com/PPC/status/1273859764406059011

Illustration Philippe-Élie Kassabi

Vincent Caltabellotta

@VincentCalta

Conférencier / Auteur / Inventeur d’entreprises du 21ème siècle / CEO de Yoomonkeez

Linkedin.com/in/vincentcaltabellotta

Conférencier / Auteur / Inventeur d’entreprises du 21ème siècle / CEO de Yoomonkeez

Laisser un commentaire

A lire dans cette thématique

management d'équipe

Le Manager coach

Pour notre bestoff estival, j’ai choisi de chroniquer le podcast sur le manager coach que je vous propose d’écouter ou de réécouter...

La Playlist du DJ

C’est à lire

%d blogueurs aiment cette page :