Rechercher

Que vous soyez manager ou pas, que vous travailliez dans une petite, moyenne ou grande entreprise, que vous managiez 2, 10 ou 50 personnes, ce sujet va sans doute vous intéresser.

Le management bienveillant. De quoi parle-t-on ? Et pourquoi est-il davantage important en cette période de confinement où nous travaillons tous à distance ?

Dans l’épisode du podcast #139 de Bonjour PPC du 9/4/2019, nous avions déjà parlé de bienveillance en entreprise. Nous en parlions bien avant le télétravail massif inscrit dans la durée. Pour nous aider, et surtout VOUS aider, à comprendre comment mettre en pratique des principes simples et efficaces pour garder la motivation et pour prendre soin de vos équipes.

J’aime bien la définition que nous donne le site HR voice : « Le management bienveillant consiste à accompagner ses salariés en adoptant une attitude sincèrement positive à leur égard, en basant la relation de travail sur la confiance, le respect et l’écoute. Cela permet en quelque sorte de ramener de l’humanité dans le quotidien des relations professionnelles. »

Il faut savoir que chacun d’entre nous, en dehors du travail, avons une vie privée. En temps normal, nous nous levons le matin, nous prenons une douche, certains prennent le petit déjeuner et nous allons au bureau. Le privé est loin, pendant quelques heures au moins, notre privé est en pause. Nous le retrouvons le soir, fidèle à son poste : nos enfants, nos animaux de compagnie, notre conjoint, nos parents, nos voisins, nos soucis, nos loisirs, nos plaisirs.

Quand tout est au même endroit comment faire pour garder un sens du collectif et travailler en bonne intelligence ?

Difficile de laisser cohabiter vie personnelle et vie professionnelle sans avoir des moments de vraie remise en question, de vraie « galère ». Tout se chevauche : la cuisine, les vidéoconférences, les devoirs et les jeux des gamins, l’absence d’interaction humaine et naturelle, les reportings, les clients, le boss, les conflits, la gestion des équipes sur site et celles à distance au même moment, le cours de sport pour garder la forme … notre cerveau explose !

Et cela arrive à tout le monde, aux managers comme à leurs équipes. Nous avons une occasion unique d’expérimenter de nouvelles façons de travailler. Pour faire face à toutes ces contraintes, il est important d’être bienveillant et empathique, il faut apprendre à faire confiance et que la confiance aille dans les deux sens ! L’humain redevient la clé de votre entreprise.

Si vous êtes managers, voici quelques conseils pour être un « manager bienveillant qui déchire » :

  1. La première chose c’est la transparence. Partagez les actualités de votre entreprise, de votre service, de votre projet, de votre vision. Plus vous engagerez vos équipes dans vos prises de décisions et plus elles se sentiront valorisées. Par le partage, cultivez ensemble de vraies valeurs communes. Vos équipes se sentiront ainsi unies, fédérées et respectées à distance ! 
  2. La deuxième chose est de garantir que les collaborateurs ne travaillent pas tard le soir, les weekend et les jours fériés. Restez flexible et sans jugement si une personne s’absente en semaine et poursuit son travail sur les temps de pause. 
  3. Respectez les temps de pause, n’hésitez pas à communiquer à votre équipe que vous prenez une pause de 10 min. Tout le monde saura qu’il ne faut pas vous solliciter durant ces 10 min. Croyez-moi, ça fait du bien à tout le monde de décrocher.
  4. Valorisez les points forts de vos collaborateurs. Prenez le temps de les connaître et de les reconnaître et de leur dire que vous appréciez leur travail avec sincérité.
  5. Créez des équipes de choc pour faire aboutir vos projets en faisant collaborer les talents de vos équipes (et concentrez-vous sur l’indispensable).
  6. Simplifiez vos modes de fonctionnement.
  7. Favorisez les outils de communication collaborative (slack, discord, teams) mais choisissez-en 1 seul. C’est important d’avoir des repères et de ne pas se disperser.
  8. Créez un channel #pause (qu’il soit écrit ou vocal) uniquement pour les bonjours du matin, les aurevoirs du soir, les pause-café et, pourquoi pas, les petits ragots 😊.
  9. Mettez en place la co-construction, le dialogue et l’écoute en ritualisant les moments de partage (et d’écoute).
  10. Réservez des créneaux informels pour vous retrouver en fin de semaine (le vendredi soir par exemple, pour célébrer votre semaine et le début du weekend).
  11. Organisez des jeux, des challenge ludiques à distance (ex/ barbe challenge, cuisine challenge, etc..).
  12. Prenez le temps de discuter avec chacun de vos collaborateurs (par ex, un créneau récurrent de 30 min, privilégié entre vous deux, où le collaborateur se sent écouté et peut vous dire comment il se sent). Cela est très important, pour chacun d’entre nous, de savoir que notre manager nous a réservé un créneau qui nous est dédié pour que l’on puisse s’exprimer librement.
  13. Prenez le « mood » de temps en temps : demandez à votre équipe de donner une note de 1 à 5 à leur humeur. Si la note moyenne est en dessous de 3, c’est qu’il faut changer ou adapter quelque chose dans votre travail collectif.
  14. Le feedback. Donnez des feedbacks et récoltez-en. L’amélioration continue va dans les deux sens. Les relations professionnelles se soignent autant que les relations amicales ou sentimentales. Le feedback positif peut être fait publiquement. Le feedback d’amélioration doit être obligatoirement fait en one-to-one. L’acquisition d’un bon niveau de maturité de travail à distance se partage et s’accompagne d’entraide.
  15. Développement personnel: profitez des temps calmes pour vous former sur la communication non violente par exemple, sur le feedback efficace, sur les styles sociaux, sur le management par la confiance ou encore sur les outils digitaux.
  16. Eh oui, la confiance. Il faut absolument faire confiance à vos collaborateurs. Le management par le contrôle n’est plus à la mode. Maintenant c’est le résultat qui compte.  Pour vous aider, évitez les préjugés issus de la peur et de l’ignorance. Souvent lorsque les choses nous échappent, nous nous mettons à vouloir les contrôler davantage. Prenons conscience que le contrôle a des effets de désinvestissement, d’attitude bête ou fait culpabiliser par surinvestissement selon les personnes.
  17. Apprenez à ne pas « voir vos collaborateurs travailler ». Apprenez à ne pas les fliquer. (Trop de débrief tue le débriefing et devient une contrainte) 
  18. Mettez en place un outil de suivi des tâches, transparent et accessible à toute l’équipe (ex. Trello, Jira etc..). Chacun sera au même niveau d’information à tout moment et le manager sera rassuré. Rappelez bien à vos collaborateurs que c’est un outil de suivi des tâches et non un suivi de la productivité de « Jean-Michel » ou de « Marie ».
  19. Adaptez votre communication en fonction de la personnalité de vos collaborateurs.
  20. Si vous faites des vidéo-conférences, allumez votre caméra. C’est quand même plus sympathique de parler à un visage expressif plutôt qu’à un rond noir avec des initiales.
  21. N’hésitez pas à exprimer vos besoins clairement. Évitez les sous-entendus. Hypolite de Livry disait : « La franchise ne consiste pas à dire ce qu’on pense, mais à penser ce qu’on dit. »
  22. Proposez des récompenses sociales, voyez-le comme un « salaire émotionnel« 

Si vous cochez toutes les cases, vous avez gagné le titre de manager bienveillant, sinon il n’y a plus qu’à s’améliorer. Vos équipes garderont la motivation et continueront à être heureux de travailler avec vous.

Et vous ? Etes-vous un manager bienveillant, même à distance ?

Liens des références citées

Le manager, le managé comme les collègues entre eux doivent bien se connaître pour se comprendre : 
https://www.hr-voice.com/conseil-rh/les-6-commandements-du-management-bienveillant/2018/11/28/
https://www.welcometothejungle.com/fr/articles/profils-teletravail-collegue
https://www.welcometothejungle.com/fr/articles/manager-teletravail-profils-confinement
https://www.welcometothejungle.com/fr/articles/management-bienveillant-definition

La bienveillance d’un manager s’exprime dans la prise en compte des émotions de ses équipes et de leurs problématiques personnelles.  Extrait de http://www.dirigeant.fr/entreprises/3437/

Depuis 2018 de nouveaux outils nous permettent de co-créer à distance: que de progrès ! https://changethework.com/entreprises-travail-remote

#ledigitalpourtous et le management bienveillant en entreprise :  https://ledigitalpourtous.fr/2019/06/10/la-bienveillance-en-entreprise/amp/

Les réactions suite au tweet d’avant épisode https://twitter.com/ppc/status/125652384523585126

Illustration Philippe-Élie Kassabi

Sara Bianchi

@csarabianchi

Product Owner @OctoTechnology part of Accenture.

Convaincue que le premier rôle du Product Owner est de fédérer et coordonner une équipe pluridisciplinaire autour d’une même vision. #coconstruction #agile #humain

Linkedin.com/in/sabianchi/

Proposé par
Sara Bianchi

Product Owner @OctoTechnology part of Accenture.
Convaincue que le premier rôle du Product Owner est de fédérer et coordonner une équipe pluridisciplinaire autour d’une même vision.

#coconstruction #agile #humain

Laisser un commentaire

2 commentaires

A lire dans cette thématique

La Playlist du DJ

C’est à lire

%d blogueurs aiment cette page :